Si vous aimez (ou non) The Strain, Blade II est pour vous

The Strain / Blade II

Si The Strain a rencontré un succès public sur FX la menant à se poursuivre avec une saison 2, elle divise sur un plan créatif. Il faut dire qu’avec Guillermo Del Toro associé au projet, les attentes étaient peut-être plus hautes qu’elles n’auraient dû l’être. Il y a une raison à cela : Blade II.

Le réalisateur mexicain s’était déjà attaqué par le passé aux vampires avec le second volet de Blade, une adaptation de comic book Marvel avant que cela ne soit à la mode. Au visionnage des premiers épisodes de la série avec Corey Stoll, le nombre de points communs existant avec le long-métrage était d’ailleurs trop important pour être ignorés.

Il parait donc logique, si on aime The Strain, de regarder Blade II dans lequel on retrouve des concepts similaires qui sont exécutés différemment – et ne mènent pas au même résultat.

Sorti en 2002, le film nous introduit de nouveau à Blade (Welsey Snipes), mi-vampire/mi-humain, qui n’est pas affecté par le soleil et a décidé de protéger l’humanité et de combattre les créatures de la nuit. Lorsque l’histoire commence, deux ans nous séparent des évènements du premier long-métrage. La première mission est alors de faire que Blade retrouve son mentor Whistler (Kris Kristofferson) pour ensuite partir dans une toute nouvelle direction. Une fois cela fait, Del Toro a déblayé le terrain pour tout le monde – il a informé de tout ce qu’il y avait à savoir pour les nouveaux spectateurs et rafraichis la mémoire pour les anciens.

Blade II nous entraine au cœur de la communauté vampire lorsqu’un virus ravage leurs rangs créant des vampires plus forts, mais aussi plus assoiffés se nourrissant sur les leurs. L’intérêt du réalisateur pour la biologie et les épidémies qui étaient déjà présentes dans Mimic se retrouve dans le scénario de David S. Goyer qui conserve la nature de prédateur du vampire en le plaçant face à une mutation qui fait de lui son propre ennemi.

Blade II reste avant tout un film d’action badass où Wesley Snipes peut casser la gueule à ses ennemis avec classe. L’association entre Del Toro et Goyer donne le jour à des personnages avec beaucoup d’attitudes qui prennent vie grâce à un esthétisme maitrisé qui retranscrit la menace que représentent les créatures que combat Blade. Le réalisateur nous plonge dans une guerre entre ennemis impitoyables qui trouvent un souffle épique dans la manière dont il exécute les scènes d’action et décortique ses vampires mutés.

Il est évident avec The Strain que Del Toro est retourné aux bases de ce qui a fait Blade II dans une volonté d’aborder les mêmes questions avec une exécution différente. Parce que c’est une histoire de vampire, cela fait du film – plus que de n’importe quel autre du réalisateur malgré les thématiques qui se croisent – un incontournable pour les amateurs de la série.

Il ne faudrait cependant pas que ceux qui ne l’apprécient pas passent à côté, Blade II pouvant finalement se voir comme l’œuvre que ne sera jamais The Strain. En somme, un film vampirique intelligent, bien exécuté et vraiment cool.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link