Silk est la série judiciaire anglaise à voir. La preuve en 5 points

BBC One lance à la fin de la semaine The Last Post, dernière série en date de Peter Moffat. Cette nouvelle série nous a naturellement donné envie de nous replonger dans le travail du scénariste, et plus précisément dans Silk, l’une de ses séries judiciaires. Après Criminal Justice, Moffat a continué à explorer le monde du droit à travers le personnel d’un cabinet de Londres et en se centrant sur les collègues, amis et rivaux Martha Costello (Maxine Peake) et Clive Reader (Rupert Penry-Jones).

Quand la série commence, les deux avocats aspirent à devenir Silk – soit être nommé conseiller de la Reine (ou QCs). Cette promotion s’accompagne d’un changement de robe, qui est alors en soie – d’où l’expression anglaise « taking silk » qui renvoie ainsi à la tenue. S’ensuit un parcours où ambitions et idéaux vont se confondre d’un bout à l’autre, avec autant de victoires que de défaites au cours des 3 saisons et juste 18 épisodes qui furent diffusés entre 2011 et 2014 sur BBC One.

Ci-dessous, retour sur 5 aspects du show qui ont fait de Silk une série aussi réussie que divertissante à suivre :

1 | Un système judiciaire différent

Habitué au monde judiciaire américain (avec The Good Wife, Suits, Law & Order) ou français (avec Avocats & Associés, Engrenages), Silk nous entraine dans un univers légal différent, et par la même à la fois rafraichissant, mais également déstabilisant. Dans un genre très codifié, Silk se montre ainsi moins prévisible. La tenue n’est finalement que le premier signe extérieur d’une machine aux rouages spécifiques, aussi stricte et complexe qu’on peut s’y attendre. Et de cela découle…

2 | Une critique du système

Tout du long des trois saisons, Peter Moffat s’aventurera dans bien des affaires pour s’intéresser aux imperfections du système où la corruption peut aisément prendre forme. C’est sûrement en saison 2 à travers le personnage incarné par Phil Davis qu’il soulèvera le plus d’interrogations sur la machine judiciaire anglaise qui dépasse tout simplement le verdict. Les dossiers sont choisis avec soin, distribués pour aider l’avocat plus que le client. C’est un système élitiste où l’on travaille en continu à peaufiner son curriculum vitae. Il est nécessaire d’être carriériste pour réussir dans la profession.

3 | Plus que des avocats

Silk tourne alors clairement autour de ses avocats, les affaires mises en scène étant avant tout là pour les servir et nous les montrer naviguer dans ce monde de requins. Pour autant, ils ne sont pas juste avocats, car entre eux existent des liens complexes où se mélangent respect et compétition, ambitions et idéaux. Les épisodes les placent dans des positions parfois difficiles, où faire ce qui est bien ne mène pas toujours à une fin heureuse, de même que servir ses intérêts peu aussi bien payer que se retourner contre la personne.

4 | Une structure narrative intelligente

Aux premiers abords, Silk ressemble à un procédural tout ce qu’il y a de plus classique, avec une affaire différente à chaque épisode. Ce ne sont que les apparences. Chaque saison de Silk construit un arc narratif qui s’articule à la fois autour des objectifs professionnels de ses personnages et d’une analyse morale sur le comportement des avocats et ce qu’ils traversent pour mener à une conclusion généralement douce-amère.

5 | Une héroïne forte

Enfin, Silk ne serait pas ce qu’elle est sans son héroïne, Martha Costello. Ambitieuse, passionnée, bourreau de travail, rien n’arrête l’avocate aux convictions fortes qui lui coûtent parfois beaucoup. Acharnée, elle ne lâche pas le morceau, même lorsque tout le monde lui dit que c’est fini. Entièrement dévouée à son travail, Martha est une femme qui pousse à l’admiration, même quand elle se montre particulièrement bornée. Elle injecte un idéalisme dans cet environnement qui en manque terriblement.

Silk n’est pas disponible en France, mais il est possible de se procurer le DVD venant d’Angleterre (sans piste ou sous titre français).

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link