NCIS – Legend (1/2 ) (6.22)

Voir la première partie « Spin-off, partie 1 : autour d’un personnage secondaire »

Si donner le jour à un spin-off en se basant sur un personnage déjà existant et connu du public est le procédé le plus notoire, il n’est pas le seul existant.

Le but premier étant – je le rappelle – de surfer sur le succès d’une série, on voit alors l’intégration de protagonistes dans un show, dans l’unique but de leur fournir ensuite leur programme, dans lequel il n’y aura aucun personnage issu de la série mère. Les apparitions ne sont bien entendu pas bannies !

Ces nouveaux personnages sont donc intégrés dans le but de lancer le spin-off :

(1)   C’est ainsi que Gibbs et son équipe (pas totalement définitive) sont passés, le temps d’un double épisode, dans le JAG (série procédurale). On les retrouvait alors la rentrée suivante dans leur propre show, NCIS (série policière), mais avec le changement d’un membre de leur équipe. À noter, si Bud est venu faire un tour dans la série, beaucoup de guest communes aux deux programmes interprétaient des rôles différents.

(2)   À Beverly Hills, drama centré sur des jeunes des beaux quartiers, Kelly, à la fin de la saison 2, s’éprenait de Jake Hanson (oui, oui, rappelez-vous !) pour nous conduire à Melrose Place, série, qui devait, au départ, s’orienter totalement différemment de sa série mère, en voulant montrer des jeunes adultes affrontant les difficultés financières et survivre à L.A. Kelly, au bout de trois épisodes, finit par se rendre à l’évidence : Jake n’était pas fait pour elle. Elle retourna à Beverly Hills, tandis que la vie à Melrose Place pouvait continuer sans elle.

L’aventure ne s’arrête pas là, car ces deux séries nous servant d’exemple ont elles-mêmes donné naissance à un spin-off :

(1)   Une nouvelle fois, Gibbs et son équipe se déplacent (noter que c’est toujours eux qui voyagent) pour aller à L.A. où sévit une autre équipe du NCIS, spécialisé dans l’infiltration. Un double épisode permet alors au public de rencontrer les principaux protagonistes de la série dérivée, lancée la rentrée suivante (Saison 09/10), et qui n’a plus de lien avec la série mère, JAG.

(2)   À Melrose Place, entre-temps, Amanda Woodward (Heather Locklear) est arrivée et a changé le visage de la série. L’entreprise de cette femme d’affaires va avoir besoin de top models pour une publicité, et quelqu’un va alors demander les services de la compagnie Models. Inc. Cela va mettre Amanda dans tous ses états – entrainant des renvois bien entendu. Pourquoi tant de haine ? C’est que Models Inc est dirigé par sa maman, Hillary Michaels (Linda Gray). Leurs retrouvailles ont donc eu lieu à Melrose, ainsi qu’une intrigue autour de Sarah Owen (Cassidy Rae) et de la résidente de Melrose, Jo, qui fera ainsi un tour dans le pilote de Models Inc. (Comme Jake Hanson, par ailleurs). Cet historique tout à fait incomplet aide approximativement à entr’apercevoir comment la série dérivée Models Inc. vit le jour dans Melrose Place. Mais, elle fut, à la différence de sa série mère, un échec. Elle n’a aussi rien qui la rattache à Beverly Hills 90210.

Si ici, il est question de spin-offs qui ont vu le jour, il arrive parfois que cela n’aboutisse pas : on peut alors prendre comme exemple récent House : Lucas Douglas (Michael Weston), détective privé, fut introduit dans le show dans l’espoir de donner jour à une série dérivée, mais cela ne se fit pas.

L’aventure « Spin-off » ne s’arrête pas là, comme vous pouvez déjà l’imaginer, et, à sa façon, l’exemple Beverly Hills 90210 l’illustre. Car depuis, c’est devenu une franchise, mais cela, nous le verrons dans la troisième partie.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire