Stargate SG-1 a 20 ans ! 15 épisodes pour retraverser la porte des étoiles

27 Juil 2017 à 11:30

C’est le 27 juillet 1997 que Stargate SG-1 faisait ses débuts sur Showtime. Dix saisons — dont la moitié sur Sci-Fi Channel — et deux téléfilms plus tard, l’aventure s’arrêtait. Du moins, pour la première équipe, puisque la franchise qui vit le jour avec le long métrage de Dean Devlin et Roland Emmerich sorti en 1994 rassemble aujourd’hui plusieurs séries et jeux vidéos, et une web-série verra bientôt le jour.

Néanmoins, tout ceci ferait simplement partie de l’Histoire sans le succès du show qui a été développé par Brad Wright et Jonathan Glassner.

Si vous n’êtes pas familiers, on ne sait jamais, Stargate SG-1 nous parle d’une équipe militaire qui voyage d’une planète à une autre à l’aide d’une porte des étoiles, un appareil qui ouvre un vortex menant en quelques secondes à l’autre bout de la galaxie.

Jack O’Neill (Richard Dean Anderson) entraine ses hommes — Daniel Jackson (Michael Shanks), Samantha Carter (Amanda Tapping) et le rebelle Teal’c (Christopher Judge) — dans de nombreuses aventures d’exploration et dans une guerre contre les Goa’uld, des symbiotes prenant le contrôle de corps humains et qui se font passer pour des Dieux afin d’assujettir des peuples entiers.

Au total, Stargate SG-1 compte 214 épisodes et deux téléfilms. Si vous voulez revisiter la série, voici une sélection d’excellents épisodes à revoir :

1. Children of the Gods (1.01/02)

Si Stargate SG-1 n’a pas livré immédiatement ses épisodes les plus marquants et les plus divertissants, il est indéniable que son pilote reste un incontournable. Il pose non seulement les bases qui étendent le concept du film de façon à le rendre viable sur la durée, mais il nous introduit également aux personnages en établissant sans tarder une dynamique qui deviendra la force principale du show.

2. The Tok’ra (2.11/2.12)

La guerre contre les Goa’uld a eu ses moments, mais cela tournait quelque peu en rond. L’introduction de la Tok’ra dans la série apporta une dimension nouvelle et une pointe d’espionnage et de paranoïa qui s’imposa à merveille dans son introduction, posant le ton pour une relation compliquée. De plus, c’est là que Jacob Carter devient un rouage important de l’histoire.

3. The Fifth Race (2.15)

En parlant d’expansion de la mythologie de la série, peu d’épisodes ont fait autant que The Fifth Race. Pourtant, il garde l’apparence d’un loner, suivant la formule que Stargate SG-1 a établie dès le départ. Le génie de l’intrigue est de prendre Jack O’Neill (Richard Dean Anderson) et d’en faire le plus intelligent du groupe, avant que cela ne devienne une course mortelle et émotionnellement chargée contre la montre. Il y a tout ce que l’on peut attendre de la série avec en plus de nouvelles informations sur la porte des étoiles, la première évocation des Anciens et les Asgards.

4. 1969 (2.21)

Comme beaucoup de séries de ce genre bien attachées à leur formule, Stargate SG-1 brillait particulièrement quand ses personnages s’éloignaient de leur zone de confort. Dans 1969, l’équipe se retrouve à voyager dans le temps. Piégés en 1969, ils doivent trouver un moyen de retourner dans leur présent alors qu’ils sont pris pour des espions russes. C’est coloré et il n’y a pas le temps de s’ennuyer, sans oublier quelques petites surprises.

5. Jolinar’s Memories/The Devil You Know (3.13/3.14)

Quand Jacob Carter est fait prisonnier par le Goa’uld Sokar, Stargate SG-1 nous propose sa version de l’Enfer et le retour surprise d’Apophis. C’est une double-épisode sombre et violent. C’est le genre d’histoire qui rappelle les enjeux de la guerre qui se joue au cœur de la série et qui apporte des développements qui humanisent les personnages de la meilleure façon qui soit.

6. Nemesis (3.22)

C’est la première apparition des Réplicateurs dans un épisode plus cinématique que la moyenne qui nous sert un shoot’em up bien réjouissant de par son efficacité malgré sa simplicité.

7. Window of Opportunity (4.06)

L’épisode boucle temporelle de Stargate SG-1 est rapidement devenu un classique dans son genre. Il faut dire qu’il est assez décalé avec une touche d’autodérision qui reviendra de manière récurrente par la suite. Le concept est également assez bien géré, même si ce n’est pas cela qui rend l’épisode aussi divertissant. Dans ce registre, les acteurs sont à saluer.

8. Wormhole X-Treme! (5.12)

En parlant d’autodérision, le centième épisode de Stargate SG-1 est un passage obligé. Avec son histoire bien méta appuyée par des caméos à tout va et bon nombre de clins d’œil référentiels, Wormhole X-Treme! est vraiment pour les fans de la série et se permet d’avoir en plus une intrigue qui tient la mesure.

9. Abyss (6.06)

Avec Michael Shanks qui a quitté Stargate SG-1 à la fin de la saison 5, le revoir si tôt en guest star était une agréable surprise. Surtout, ce fut une bonne opportunité pour explorer la relation entre Daniel Jackson et Jack O’Neill à l’aide d’une intrigue mêlant Ba’al et Tok’ra. Le genre d’épisode qui jouait impeccablement sur la corde émotionnelle tout en distillant efficacement le suspense.

10. Evolution (7.11/12)

À ce stade de la série, l’ennemi à abattre était Anubis et ce double-épisode nous introduit à ses Super-Soldiers. Étonnement, cela finit par nous entrainer dans la jungle du Honduras. Les enjeux sont élevés, le dépaysement est total et le tout est terriblement efficace.

11. Lost City (7.21/22)

Stargate SG-1 n’était pas destinée à être la seule série de la franchise. Ce double-épisode servant à conclure la saison 7 a ainsi permis de poser les bases de ce qui deviendra Stargate Atlantis. Une nouvelle fois, O’Neill se retrouve avec le savoir des anciens dans sa tête, mais on ne répète pas The Fifth Race pour autant, même si la part émotionnelle est bien là. Ce qui suit est ambitieux et promettait un spin-off intéressant.

12. Threads (8.18)

Voilà un épisode qui aurait pu être une conclusion parfaite pour la série. Daniel Jackson retrouve l’élusive « ancienne » Oma Desala au milieu des siens et apprend la vérité sur Anubis alors que celui-ci est sur le point de détruire l’univers. Le suspense est à son comble et la solution trouvée n’est pas la surenchère, mais un débat sur les responsabilités des Anciens.

13. Camelot (9.20)

La fin des Goa’uld marqua un tournant pour Stargate SG-1 qui s’était accompagné par une mise en retrait de Richard Dean Anderson. La série se devait de trouver une nouvelle direction et c’est ce qu’elle fit en introduisant les Ori et en explorant les légendes arthuriennes. Il faut cependant attendre l’épisode de conclusion de la saison 9 pour que tout cela mène à quelque chose de réellement satisfaisant et réjouissant.

14. The Pegasus Project (10.03)

Alors que Stargate SG-1 en est à sa dernière saison, on nous offre finalement un cross-over avec Stargate Atlantis. La rencontre fonctionne aussi bien qu’on pouvait l’espérer et il est regrettable qu’il n’y en ait pas eu d’autres de ce genre.

15. Stargate: Continuum

Stargate SG-1 s’est terminée et les problèmes financiers de la MGM font que le téléfilm Continuum se retrouve être la toute dernière grande aventure de l’équipe. C’est dommage que les autres téléfilms annoncés n’aient pas vu le jour, mais au moins le show se termine sur un des meilleurs épisodes que la série a délivré depuis longtemps. De plus, c’est une histoire de réalité alternative, mais les enjeux sont tout de même de taille et la qualité de la production rend l’ensemble particulièrement ambitieux.

Et vous, quels épisodes recommanderiez-vous également ?

Tags : Stargate SG-1 moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link