The Magicians : Interview d’Arjun Gupta et Olivia Taylor-Dudley pour l’arrivée de la saison 3 sur Syfy France

À l’occasion de l’arrivée de la saison 3 de The Magicians sur Syfy France ce 15 mai, j’ai eu l’opportunité de rencontrer Arjun Gupta et Olivia Taylor-Dudley, incarnant respectivement les personnages de Penny et Alice. Les deux acteurs ont répondu à quelques questions pendant une quinzaine de minutes. Vous pouvez également écouter l’interview en anglais, plus bas dans l’article. Il est à noter que la version audio comporte quelques interactions supplémentaires qui n’ont pas été traduites ici.

Critictoo : Si vous receviez une invitation pour Brakebills, pour quoi seriez-vous le plus enthousiaste ?

Olivia Taylor Dudley : Apprendre.

Arjun Gupta : Tout d’abord, je serais enthousiaste parce que la magie existe.

Olivia Taylor Dudley : Je pense déjà qu’elle existe.

Arjun Gupta : Certains parmi nous ont besoin de plus de preuves que d’autres.

Olivia Taylor Dudley : Je ne serais pas surprise, je serais extatique !

Arjun Gupta : Je pense que je serais enthousiaste d’apprendre, et tout simplement par ce que cela veut dire d’intégrer ce Nouveau Monde, l’aventure que cela serait. Ça serait plutôt sympathique.

Olivia Taylor Dudley : Oui, pour moi ce serait aussi de rencontrer des gens qui me ressemblent. Si vous êtes invité dans une école de magie, vous pensez en théorie rencontrer des personnes pensant comme vous, même si dans la série cela n’est pas toujours vrai. J’imaginerais avoir enfin trouvé ma tribu ! (Elle rit.)

Critictoo : Si vous aviez la chance d’attraper la Dame blanche, quel vœu lui demanderiez-vous ?

Arjun Gupta : C’est dur parce que les vœux peuvent tellement mal tourner. Est-ce que tu joues la prudence et demandes quelque chose de simple comme un super bon sandwich (ils rient) ou est-ce que tu y vas à fond et fais le vœu de réparer le monde ?

Olivia Taylor Dudley : C’est complexe et pas si simple.

Arjun Gupta : (soupire) réparons le monde, les gars.

Olivia Taylor Dudley : Hey, j’utilise mon vœu pour sauver le monde et tu utilises ton vœu pour sauver le monde, peut-être qu’à deux on y arrivera.

Arjun Gupta : Et qu’est-il arrivé au sandwich ?

Critictoo : J’utilise mon vœu pour le sandwich. (Ils rient.)

Critictoo : Après tout ce qu’il s’est passé au cours des deux saisons, si vous aviez l’occasion de vous asseoir avec votre personnage, quels conseils auriez-vous pour lui ?

Olivia Taylor Dudley : Alice, ma fille, paye-toi un massage, une journée au spa, détends-toi achète une paire de jeans, peut-être un jogging, même une nouvelle paire de chaussures… (Ils rient.)

Arjun Gupta : Je dirais à Penny qu’il n’y a rien de mal à demander de l’aide. Du genre qu’il n’a pas besoin de tout faire tout seul.

Critictoo : Pensez-vous que c’est quelque chose que Penny va essayer de faire en saison 3 ? La fin de saison précédente le laissait dans une situation quelque peu dramatique…

Arjun Gupta : Je pense qu’il n’a pas le choix, il est mourant et va mourir s’il ne demande aucune aide. Ce que je trouve intéressant est qu’on va le voir devenir bien moins combatif et plus ouvert et réfléchi. Et en même temps, il a toujours des gens qui l’aiment et l’aident. Il a un parcours intéressant en saison 3.

Critictoo : Va-t-il rejoindre le reste du groupe, puisqu’il a souvent avancé en parallèle ?

Arjun Gupta : Oui, au départ, Penny est un peu tout seul avec Kady (Jade Tailor) puisqu’il est mourant, mais ensuite nous partons tous ensemble en quête, qu’on le veuille ou non, qu’on l’ai décidé ou non. Du coup, Penny ne va pas rester seul bien longtemps.

Olivia Taylor Dudley : Je pense que cette saison, tout le monde va être agréablement surpris de voir les différents duos. La quête entraîne différentes choses à différents moments. Alice est seule une bonne partie de la saison, une louve solitaire un peu comme Penny et elle finit par rencontrer Julia. Stella Maeve et moi n’avons pas vraiment eu l’occasion de travailler ensemble pendant deux saisons et cette année nous avons l’occasion d’explorer leur relation. Il y a beaucoup de dynamiques différentes cette saison.

Critictoo : Ça va être plutôt intéressant de voir Julia et Alice…

Olivia Taylor Dudley : En fonction d’à qui vous demander, c’est une relation plutôt compliquée… (Elle rit.)

Critictoo : Alice peut être considérée comme la magicienne la plus puissante alors que Julia la plus intuitive…

Olivia Taylor Dudley : (elle coupe) Non Alice est véritablement la plus intuitive. Elle est la seule qui est née dedans. Dire que quelqu’un est plus puissant qu’un autre n’est pas nécessairement correct. Tout le monde a une forme de magie qu’il utilise différemment. Tous ont leurs propres compétences. Donc je pense que la magie de tout le monde est différente. Je pense qu’Alice est la plus puissante, mais je suis biaisée, car je suis elle. Tout Penny doit penser qu’il est le plus puissant…

Arjun Gupta : Penny s’en fiche. La vérité est que Julia est la seule qui possède encore de la magie, ce qui lui donne une longueur d’avance sur nous tous.

Critictoo : Que pensez-vous avoir injecté à vos personnages pour en faire un meilleur compromis entre leur version des romans et de la série ?

Olivia Taylor Dudley : Pour moi, j’ai essayé de prendre ce que j’avais lu dans les livres et ce que je voyais dans ma tête. Lev Grossman (auteur des romans Les Magiciens) dit que je suis la plus ressemblante à mon personnage, mais j’ai aussi le luxe d’avoir beaucoup de matériel duquel m’inspirer. Je me suis identifiée avec Alice dès le départ sur un plan très personnel, et je n’ai pas eu beaucoup de trous à combler entre mon ressenti de lectrice et ce que je voulais réellement en faire.

Arjun Gupta : Lev et moi avons un désaccord permanent, car il pense que le Penny de la série est complètement différent et je pense qu’il ne l’est qu’un tout petit peu. On refuse de trouver un juste milieu à ce propos. Heureusement ou malheureusement, Penny est celui avec le moins de matériel, puisqu’il va-et-vient. Mais en même temps, il y a des descriptions spécifiques de lui comme ayant des joues rondes, une veste en cuir cloutée et une crête. Penny possède ce je-m’en-foutisme dans les livres typiques du punk des années 90. Il a une sorte de mentalité anarchiste, qui rejette l’autorité. Je me suis vraiment concentré sur ce point pour lui donner vie tout en essayant de lui trouver une certaine vérité émotionnelle. Je ne voulais pas simplement qu’il soit ce gars énervé, qui va-et-vient et se comporte comme un connard avec tout le monde. John McNamara et Sera Gamble (les créateurs de la série) m’ont laissé libre de donner corps à qui est Penny est d’où il vient. Pourquoi est-il comme ça ? Et ensuite Magali Guidasci, qui est la costumière de la série, a été instrumentale pour trouver le look unique de Penny. La véritable question était de savoir ce qui était à la mode aujourd’hui, du coup nous nous sommes inspirés des bohémiens argentin et français, ce qui était très enthousiasmant. Tout ça dire que nous sommes la série télévisée et pas les livres. Nous essayons de prendre tout ce que nous pouvons des livres, parce que nous les adorons, mais nous racontons l’histoire de la série.

Oliva Taylor Dudley : J’avais tellement de matière dans les livres à propos de la famille et l’éducation d’Alice, que je ne voulais pas desservir les romans et les fans. Je ne voulais pas trop en changer. J’ai essayé de donner vie à ce qu’il y avait dans les livres, mais je ne voulais pas trop la changer parce qu’elle est mon personnage préféré et que j’en suis tombée amoureuse. C’est fascinant de voir à quel point tout le monde a eu une expérience de lecture différente et ce qui en est ressorti.

Arjun Gupta : Et Lev nous a rendu un immense service avec sa lettre ouverte qui disait que parce qu’il s’agissait d’une adaptation, certaines choses seraient différentes, mais que l’équipe derrière le projet respectait l’histoire. Cela a aidé les gens à se préparer à l’arrivée de la série. Autrement, le choc en aurait repoussé plus d’un, mais la réponse des fans a été géniale.

Olivia Taylor Dudley : Je suis toujours surprise parce qu’au départ nous étions terrifiés. Quand il y a un aussi grand nombre de fans derrière les livres, nous pensions que nous ne pouvions que décevoir, mais les fans ont immédiatement accrochés et nous ont soutenus. C’est probablement parce que nous avons le soutien de Lev, fasciné de voir ses personnages faire des choses différentes des livres.

Arjun Gupta : Il comprend qu’en tant que propriétaire des livres et de l’univers, il est difficile de laisser partir certaines choses, donc il est autant présent qu’il le veut bien. Il reçoit tous les scénarios et nous lui parlions souvent.

Olivia Taylor Dudley : La série est très personnelle pour lui alors il participe autant qu’il le peut peu.

Critictoo : Avec cette quête, qu’est-ce que les fans peuvent attendre de l’univers après Brakebills et Fillory ?

Arjun Gupta : Une plus grande ampleur. Nous allons en découvrir bien plus sur Brakebills, bien plus sur Fillory, et plus sur l’univers de la série en général. C’est très excitant, comme un grand huit, vous ne serez pas capable de prédire ce qu’il va se passer. Mais c’est une aventure amusante.

Olivia Taylor Dudley : Je pense que les fans de fantasy, une majorité de notre audience, vont avoir leur dose de paysages luxuriants typique à la fantasy. Mais ce dont je suis la plus fière est que, chaque saison, la série a su rester au plus proche de la vie de ses personnages. Ce qui leur arrive et comment ils s’en sortent. Nous ne laissons pas juste tomber des intrigues ou des expériences, nous continuons à bâtir dessus, comme de vraies personnes le feraient. Ils deviennent plus complexes chaque saison.

Critictoo : Étiez-vous enthousiaste à propos de quelque chose en particulier quand vous avez reçu le scénario de la saison 3 ?

Olivia Taylor Dudley : Je voulais juste savoir tout ce qu’il se passait ! (Elle explose de rire.)

Arjun Gupta : Il y a un retournement de situation à la fin de l’épisode 3 concernant Penny qui m’a surpris et rendu impatient de découvrir la suite. Et, j’étais d’autant plus choqué de découvrir leur plan dans les épisodes 10 et 11. Souvent, je me dis « Quoi ? », mais cette fois, pour la première fois, je me suis dit : WOW !

Olivia Taylor Dudley & Arjun Gupta : (en chœur) c’est notre meilleure saison !

Arjun Gupta : Vous savez quand on dit qu’on atteint la trentaine, qu’on cesse de faire attention à ce que pensent les autres et qu’on se sent mieux dans sa peau ? Je pense que les scénaristes ont atteint la trentaine avec la série et du coup, cette saison est bien plus posée et sans complexe.

Critictoo : Même sans magie ?

Arjun Gupta : Oui, parce que même si la série s’appelle Les Magiciens, la magie est secondaire pour raconter la vie de ces personnages et c’est ce qu’il se passe en saison 3.

Olivia Taylor Dudley : Et la magie est toujours la thématique principale, ce n’est pas comme si nous étions dans un café à parler de nos problèmes (elle rit). Nous partons en quête et même sans magie vous vivrez de la magie. Vous n’en perdez jamais l’impression même si elle est absente.

Critictoo : Donc nous ne verrons aucun Tutting (technique de danse utilisée dans la série pour le lancement des sortilèges) cette saison ?

Arjun Gupta : Sans trop vous spolier, il reste un petit peu de Tutting, mais pas énormément.

Critictoo : Est-ce que vous utilisez le Tutting dans votre vie quotidienne ? 

Olivia Taylor Dudley & Arjun Gupta : (en chœur) pas du tout ! (Ils rient.)

Olivia Taylor Dudley : Le programme de tournage est très intense, avec beaucoup de lieux différents, de longues heures, beaucoup de dialogues et de chorégraphies avec les mains. Une fois que nous avons terminé, je serais incapable de vous reproduire le moindre Tut. Je dois oublier ou mon cerveau exploserait. En plus, j’ai une très mauvaise mémoire…, mais tu dois sûrement t’en rappeler d’un peu plus (à l’intention de Arjun Gupta).

Arjun Gupta : Je ne m’en rappelle pas non plus et je ne l’utilise pas dans ma vie quotidienne, parce que je suis loin d’être un danseur. J’aimerais bien Tutter en boîte et être dans le genre : « Hey Rihanna, ça va ? Regarde je gère ! », mais je ne peux pas. (Ils rient.)

Critictoo : Si vous pouviez résumer la troisième saison en un mot, quel serait-il ?

Arjun Gupta : Géniale !

Oliva Taylor Dudley : Désespérée.

Critictoo : C’est plutôt de mauvais augure… 

Olivia Taylor Dudley : On pourrait utiliser de mauvais augure également (ils rient).

Nous remercions Arjun Gupta et Olivia Taylor-Dudley pour leurs réponses ainsi que l’équipe de Syfy France de nous avoir permis d’interviewer deux acteurs principaux de la série The Magicians. Publiée une première fois en mars 2018, cet interview est remise en avant à l’occasion de la diffusion de cette saison 3, chaque mardi à 20h55, dès ce 15 mai.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link