Jeudi 2 avril 2009 à 13:00 | 17 commentaires | | | |

Top 10 des meilleurs épisodes de Buffy

avatar cecileavatar cecilepar .

buffy

Buffy contre les vampires fut un show fantastique inoubliable, parfois trop facilement classée dans la catégorie série pour ado alors même que ses thèmes étaient très adultes. En voici la (ma) preuve par 10. À vous de me contredire (ou pas) en me donnant votre Top 10.

1/ Orphelines – The Body (5×16)

Sans doute le plus bel épisode jamais écrit et réalisé toute série confondue sur le deuil et son difficile ‘apprentissage’, de la découverte physique du corps (Buffy) à l’acceptation de la mort (Dawn) en passant par les réactions étranges des uns et des autres (Willow qui ne change de tenue, Anya qui avoue ne pas savoir comment réagir, le défoulement d’Alex…). Tout dans cet épisode relève du génie.

2/ Que le spectacle commence – Once more with Feelings (6×07)

Aujourd’hui, quasiment toutes les séries ont leur épisode musical, mais c’est plutôt rare dans le cas d’un show fantastique. Ici non seulement les textes sont réussis, voire très drôles (Anya et Alex) mais ils s’inscrivent parfaitement dans la narration de la saison 6 avec l’histoire d’amour contrariée de Buffy et Spike, l’insécurité de Dawn, les indéfectibles liens qui unissent l’Observateur à la Tueuse. Une réussite.

3/ Un silence de mort – Hush (4×10)

Là encore, quel tour de force ! À la fois terrifiant (la balade des Gentlemen), drôlissime (le briefing de Giles avec rétroprojecteur, petits dessins et un geste de Buffy mal compris par les autres) et novateur (quasiment pas de dialogues), « Hush » est l’un des épisodes les plus aboutis et impressionnants de la série.

4/ Toute la peine du monde Partie 1 – Two to go (6×21)

Oh mon dieu, la mort de Tara et son terrible impact sur Willow ! On assiste là à un tournant de la série et du personnage campé par une Hannigan stupéfiante. Tout ce que la rouquine a pu engranger d’humiliation, de chagrin et de désespoir au cours des années ressort ici sous la pire des formes, mais c’est tout simplement passionnant et presque jouissif de la voir enfin se lâcher !

5/ Un amour de pleine lune – New Moon Rising (4×19)

J’avoue que je n’ai jamais aimé le personnage de Oz alors le voir dégager pour de bon était un vrai plaisir. Mais au-delà de cela, Whedon excelle une fois de plus en dépeignant à la perfection ces moments délicats de la vie et là en l’occurrence, un coming out. La réaction de recul (rejet ?) presque épidermique de Buffy lorsqu’elle comprend la nature des relations qui unissent sa meilleure amie et Tara est criante de réalisme.

6/ L’apocalypse – The Gift (5×22)

S’il faut bien reconnaître une chose à notre Tueuse, c’est qu’elle sait mourir avec panache. La blonde laisse Spike, Dawn et les autres sur le carreau sans parler de nous et de notre petit cœur brisé. Ce final est excellent à plus d’un titre puisque non content d’offrir un ultime sacrifice, il provoque de belles actions ou réactions chez les uns et les autres.

7/ Acathla Partie 2 – Becoming 2 (2×22)

Ah, l’époque Angel/Buffy ! Que de souvenirs et de violence ! Comme « The Gift », « Becoming Part 2 » est un final époustouflant qui se termine par une mort, celle d’Angel/Angelus, retransformé à la dernière minute par Willow. Sauf que tout l’amour de Buffy pour son vampire ne saurait prendre le dessus sur l’avenir de l’humanité. Magnifique de bout en bout et sublimé par la musique de Christophe Beck.

8/ Innocence – Innocence 2 (2×14)

Quelle brillante idée de rendre Buffy ‘responsable’ du retour d’Angelus ! Et surtout de faire revenir celui-ci, David Boreanaz se révélant vraiment très bon en odieux goujat (avec Buffy) et terrible tueur. Pour autant, les autres personnages ne sont pas en reste (Willow qui découvre la relation Alex/Cordelia, Jenny qui se montre sous son véritable jour…). Et puis Spike et Drusilla sont tellement funs !

9/ La Faille – Fool for love (5×07)

Spike est un personnage haut en couleur et méritait depuis bien longtemps son épisode. Il faudra attendre la 5ème saison et ce « Fool for Love » qui revient sur l’histoire de William le sanguinaire, de son existence humaine à sa renaissance vampirique en passant par ses exploits avec les tueuses. La rédemption du blond peroxydé commence ici en même temps que ses sentiments pour Buffy.

10/ Sans défense – Helpless (3×12)

Décidément, Buffy et les anniversaires, c’est grave l’angoisse ! L’épisode célèbre magnifiquement les liens père-fille qui unissent Giles à Buffy, celui-ci renonçant sciemment à tout ce qui a fait sa vie pour elle et offre de très bons moments d’angoisse (la poursuite finale dans la maison de Kralik). Ironie du sort, Buffy redevient la blonde qui a peur de tout, cliché contre lequel Whedon a toujours voulu se battre au travers de la série !

Partager cet article

Les Tops / Les Listes
Mots clés : .
publicite
60 queries. 0,743 seconds.