Top 10 des séries à rattraper cet été

La saison 2009-10 est terminée et comme toujours, il a fallu laisser des séries de côté. C’est maintenant l’été, avec le retour et l’arrivée d’autres programmes, mais qui offre aussi le temps pour des séances de rattrapages.

Je vous propose donc une petite liste de 10 séries qui font partie de mes préférées de l’année et que vous n’avez peut-être pas vues.

Ce n’est pas un classement par ordre de préférence, mais pas ordre alphabétique.

Archer (Saison 1)

L’animation n’est pas un genre très plébiscité dans l’univers de la série télévisée, il est même parfois oublié. Je peux même dire que j’en regarde peu. ll aurait été pourtant bien dommage de passer à côté d’Archer, d’Adam Reed et Matt Thompson. Avec un superbe cast vocal (H. Jon Benjamin, Judy Greer, Chris Parnell, Aisha Tyler et Jessica Walter), des situations folles, des répliques cinglantes, et une absence totale de politiquement correct, Archer a quasiment obtenu son statut culte avec ses 10 premiers épisodes. De cela, FX en a bien conscience, car malgré des chiffres faibles, elle a commandé une saison 2. Alors, en attendant, si vous ne l’avez pas vu, vous savez ce qui vous reste à faire.

En attendant le bilan de la saison, vous pouvez lire la critique du pilote.

Five Daughters (série en 3 épisodes)

En 2006, 5 femmes sont retrouvées mortes à Ipswich, en Angleterre. L’affaire est la plus importante du pays depuis le Yorkshire Ripper dans les années 1970. Five Daughters s’attèle à raconter avec le plus d’honnêteté et d’intégrité possible l’histoire de ces 5 jeunes femmes. Émotionnellement fort et bouleversant, cette série prend un angle d’approche plus humain pour donner le jour à un drame réaliste. Sans jamais tomber dans le mélo, ni tenter de glamouriser, Five Daughters est une œuvre extrêmement marquante à voir absolument.

Un bilan est à venir.

Justified (saison 1)

Raylan Givens et son chapeau sont envoyés dans le Kentucky après une fusillade trop médiatisée. Le Marshall se retrouve face à son passé, à son ex-femme, à son ami d’enfance, et ne pense au départ qu’à quitter le coin. Justified est un cop show en grande partie feuilletonnant qui va développer ses personnages et ses intrigues – sur la durée ou à la semaine -, avec le même soin. Je mentirais en disant que tout m’a séduit dans cette première saison, mais le travail d’écriture offre à la série des débuts prometteurs, les acteurs sont excellents et rien que la présence de Walton Goggins est suffisante pour regarder. Comme il est régulier pour la saison 2, la suite ne peut que promettre d’être excellente.

Lire les billets consacrés à la série.

Modern Family (saison 1)

ABC avait deux séries à faire du buzz cette année : Flashforward (ratage total) et Modern Family. Cette dernière mérite bien toutes les louanges qu’on lui a faites, réussissant à donner vie à une famille hétéroclite, drôle, attachante et survoltée. Pour sa première saison, la série a trouvé ses routines comiques, ses forces et ses faiblesses, a su y intégrer des gags récurrents en évitant d’y abuser, à parfois bousculer les interactions, et joue à merveille avec les traits de caractères de ses personnages. Une belle réussite.

Lire les billets consacrés à la série.

Occupation (série en 3 épisodes)

Diffusée il y a quasiment un an, maintenant, la série de Peter Bowker nous plonge dans l’histoire de 3 militaires qui ont combattu ensemble, et qui vont rester liés et évoluer chacun de son côté durant 5 ans, entre l’Irak et l’Angleterre. Nous avons 3 hommes aux parcours différents, entrainant le spectateur sur des chemins sinueux, conflictuels, voire dangereux. Une histoire humaine, émouvante et éprouvante.

Lire le bilan.

Outnumbered (saison 3)

Sue, Pete, et leurs trois enfants sont de retour pour une troisième saison. On retrouve les piques politiques de Pete, les reconstitutions télévisuelles de Karen et ses références à Simon Cowell, la visite indispensable (pour le rire) de tante Angela, et la folle énergie de la famille. On fait connaissance avec la mère de Pete, ainsi qu’avec la jeune et jolie Kelly. Les enfants sont toujours turbulents – bien que Ben semble légèrement moins mentir -, Pete aura une soirée un peu trop arrosé, et Sue tentera de mettre de l’ordre dans la maison pour aider la vente. Bref, c’est la vie de tous les jours dans Outnumbered, et c’est ce qui fait son succès !

En attendant le bilan de la saison 3, vous pouvez lire le bilan consacré aux deux premières saisons.

Parenthood (saison 1)

C’est l’histoire de la famille Braverman et du difficile rôle de parents. Un portrait honnête qui excelle dans les petits détails, et qui réussit, une fois qu’elle a trouvé son ton, à devenir une série très plaisante à suivre. Pas de drame gratuit, une ambiance plutôt légère, et quelques leçons parentales.

En attendant le bilan de la saison, vous pouvez lire la critique du pilote.

The Good Wife (saison 1)

Alicia Florrick reprend ses livres de droit après le scandale politique qui a conduit son mari en prison. L’occasion de plonger le spectateur dans un univers légal politique, dans une intrigue politique subtile, dans la vie d’une femme fragilisée par l’adultère. C’est la série de l’année de CBS, avec un Golden Globes pour Julianna Margulies après une mi-saison, et des critiques enthousiastes. C’est aussi une des séries pour laquelle on nous a réclamé occasionnellement des critiques au cours de la saison. Si nous ne l’avons pas fait, ce n’est pas parce qu’on n’aime pas la série, mais parce qu’il n’y avait pas en ce temps-là assez de monde pour lire. Alors, pour ceux qui n’ont pas encore commencé à regarder ou rattraper, vous savez ce qui vous reste à faire.

En attendant le bilan de la saison, vous pouvez lire la critique du pilote & le bilan de mi-saison.

The Middle (saison 1)

The Middle est une série qui a été temporairement victime de mon emploi du temps surchargée de spectatrice. Laissée de côté, j’ai retrouvé un peu plus tard la famille Heck qui avait eu des débuts plutôt sympa, et qui va confirmer par la suite que la middle-class est aussi fun que n’importe quelle autre couche sociale. J’aime la simplicité qui s’en dégage, donnant le jour à une famille attachante et drôle. C’est léger, jovial, sans fioritures et honnête.

Vous pouvez lire le bilan.

United States of Tara (saison 2)

Après une sympathique première saison, Tara s’affirme pour nous offrir une superbe seconde saison. La famille Gregson n’a pas fini d’être bousculée par le trouble dissociatif de l’identité dont souffre la mère. Entre recherche identitaire, traumatisme du passé, et construction pour le futur, la seconde saison de Tara se révèle extrêmement travaillée et maitrisée. Il n’y a aucun doute sur les directions prises pour la saison, et cela se ressent sur le scénario, créant une forte homogénéité pour des épisodes très réussis.

Lire les billets consacrés à la série.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link