Top 10 des Womanizers les plus fougueux de la télé américaine

Les filles, détrompez-vous, ce classement n’est pas pour moi un prétexte pour recenser une à une les créatures viriles et athlétiques qui vous font baver d’envie devant la boîte à images de votre salon. Il s’agit en réalité de faire, avec vous, leur fête à tous les machos qui peuplent notre petit écran, ces hommes sans scrupules – mais bien souvent si attachants – qui courent les jupons, enchaînent les aventures sans lendemain, multiplient les conquêtes, bref les Samantha Jones au masculin. Dans la catégorie Womanizer, les nominés sont donc …

10/ Mr Big, dans Sex and the City (Chris Noth)

Mr Big possède toutes les caractéristiques du parfait womanizer. Charismatique homme d’affaire, il a une certaine attirance pour l’argent et les splendides jeunes femmes aux silhouettes de mannequin. Depuis son ex-femme Natasha jusqu’à « Silent Y », la liste est longue. Carrie tombe amoureuse de lui en dépit de son évidente phobie de l’engagement.

9/ Harrison Davies, dans Tru Calling (Shawn Reaves)

Soirées tardives avec des strip-teaseuses et paris aux jeux, telle est la vie du frère de Tru. Avant de s’enticher de Lindsay, l’amie de sa sœur, il a rebondi entre les femmes, sans jamais chercher à créer de lien. « Il aime l’argent facilement gagné et les voitures rapides, donc pourquoi pas les femmes faciles et rapides ? Ce n’est qu’un jeu amusant pour lui et tout est dans l’excitation, le frisson.  » commente Shawn Reaves lors d’une interview. Un vrai séducteur.

8/ Jason Stackhouse, dans True Blood (Ryan Kwanten)

Il faut en général deux personnes pour… et Jason Stackhouse est presque immanquablement l’une des deux. Au cours des douze premiers épisodes de cette série très portée sur la chose – ce n’est un secret pour personne -, ce sexaholic séduit une à une les serveuses de Merlotte’s, le bar où travaille sa sœur, et développe bientôt une addiction au V-blood, le sang de vampire qui a des effets similaires à ceux du viagra. Ryan Kwanten décrit lui-même son personnage comme quelqu’un d’impulsif, qui pense davantage avec son entre-jambe qu’avec son cerveau.

7/ Mark Sloan, dans Grey’s Anatomy (Eric Dane)

« McSteamy! Woo hoo! » Adepte des coups d’un soir, le Dr Glamour est connu pour son lourd passé de séducteur sans scrupules, ayant, dans sa jeunesse, froidement fricoté avec Nancy et Addison, respectivement la sœur et l’épouse de Derek, autrefois son meilleur ami. Après une nuit avec Callie, une tentative de flirt avec Meredith et une soudaine et inattendue attirance pour Erica, son histoire avec Lexie lui redonne un peu d’humanité.

6/ Hank Moody, dans Californication (David Duchovny)

« I love women. I have all their albums. » Célèbre écrivain en panne d’inspiration depuis le départ de sa muse, ce Charles Bukowski des années 2000 devient vite accro à l’alcool, aux drogues douces et au sexe. Il profite même de sa célébrité pour mettre de jolies jeunes femmes dans son lit, au cours de scènes hilarantes bien que très controversées, sa vie pouvant facilement être résumée par un immense X.

5/ Michael Mancini, dans Melrose Place (Thomas Calabro)

Des mariages ratés avec Jane, Megan ou Lexi, des adultères de tous les côtés, une histoire en pointillé avec Kimberly, quelques petites amourettes par ci par là avec Amanda, Sydney et Carrie (pas toutes en même temps, je vous rassure), plusieurs nuits torrides avec Taylor ou Amber, une sextape de ses ébats avec Audrey, une aventure avec Ingrid, une tentative de viol présumée sur Claire… Vous aussi, vous avez du mal à vous y retrouver ? Ce n’est que l’univers impitoyable de Dall… pardon, de Melrose Place.

4/ Chuck Bass, dans Gossip Girl (Ed Westwick)

« I am Chuck Bass« . Chuck Bass a beau afficher un pseudo-romantisme grandissant à mesure que s’amplifie son amour/obsession pour Blair, ses passe-temps favoris restent la drague, la drogue et les soirées bien arrosées. Sorte d’antihéros pervers et manipulateur au début de la série, son côté bad boy rend son personnage de plus en plus captivant au fil des épisodes. Petite anecdote : fin 2008, la chaîne CW a même choisi la désormais célèbre chanson de Britney Spears, Womanizer, pour accompagner le clip de promo – focalisé sur Chuck Bass – de la deuxième saison de Gossip Girls.

3/ Christian Troy, dans Nip/Tuck (Julian McMahon)

Julia McNamara, Kimber Henry, Gina Russo, Dr. Erica Noughton, Janelle, Mandi et Randi Dante, Grace Santiago, la babysitter de Wilber, Manya Mabika, Andrea Hall, Renée – une prostituée -, Natasha Charles, Gwen Camden, Kit McGraw, Abby Mays, Colleen Eubanks, Jill et Riley White – mère et fille -, Blue Mondae – strip-teaseuse -, Dr. Faith Wolper, Michelle Landau, Dawn Budge, Carly Summers, Joyce et Sharon Monroe, Marla Middleton, Catherine Wick, Annette Wainwright, Ava Moore, Lulu Grandiron, Darlene Lowell, Liz Cruz, Roxy St. James, et bien d’autres… Je pense qu’il n’est pas nécessaire de vous faire un dessin.

2/ Joey Tribbiani, dans Friends (Matt LeBlanc)

« T’as couché avec la strip-teaseuse ? – Bien sûr ! » Italien au sang chaud, Joey n’a qu’une seule devise : une femme par épisode. Ce séducteur né avoue même n’avoir besoin que du temps d’une douche pour se remettre d’une rupture, rupture consistant chez lui à ne jamais rappeler la fille le lendemain. Il est impossible de lister toutes ses conquêtes en quelques lignes. Parmi ses quelques véritables coups de cœur, on peut cependant citer Kate – sa partenaire de scène -, Janine – sa colocataire incarnée par Elle MacPherson -, et Rachel, dont il tombe réellement amoureux. « How you doin’ ? »

And the winner is … wait for it … :

1/ Barney Stinson, dans How I Met Your Mother (Neil Patrick Harris) !!!

« Haaave you met Barney?! » Eternel solitaire radicalement opposé au mariage et profondément attaché à la liberté du célibat, fan des clubs de strip-tease et grand collectionneur de films pornos, Barney rejette toute forme de vie commune. True story. Il est juste un awesome et legendary womanizer ! Regardez ça, vous comprendrez :

avatarUn article de .
11 commentaires