Durham County – Surviving The Fall (2.06 – fin de saison)

Tom arrive sur les lieux, suite à l’appel paniqué de Sadie, qui lui dit que c’est là que son père et Ray ont tué Lissie.

Le temps de la conclusion est venu, mais cette dernière sera imparfaite, et contrairement à la saison dernière, n’apportera pas de fin à proprement parler.

Ainsi, on reprend avec Sadie, et l’arrivée de Tom sur les lieux. Elle croit toujours que son père a joué un rôle dans la mort d’Alexie, et si elle va nous déterrer le crâne, elle va devoir venir bientôt à l’évidence : Mike n’a rien à voir dans la mort de Lissie.

Par contre, pour le détective Sweeney, le rôle de Penn Verrity auprès de sa fille, la tentative de meurtre sur sa femme, tout ceci est devenu tangible, il voit définitivement clair dans le jeu de la psychiatre, ou, tout du moins, il a connaissance de l’instabilité psychologique de cette dernière.

Alors que la date du procès approche, et qu’on ne sait pas si Sadie va oui ou non témoigner, Mike fait semblant d’être toujours épris de Verrity, encore psychiatre auprès de sa fille, qui a récupéré la garde de son fils, et se met à voir Ray Prager. Ce dernier point apparaît un peu comme une facilité scénaristique. Au départ, cela tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, et la fin viendra appuyer son utilité, donnant à tout ceci des tournures de raccourcis.

Au bout du compte, une fois le procès passé, entre le témoignage de Sadie, le corps d’Alexie, et un autre témoin venant enfin dire la vérité, Ray Prager est destiné à finir ses jours derrière les murs.

On peut alors se tourner vers le Dr. Verrity, et là, l’épisode, concentré en grande partie sur Sadie, faiblit fortement de rythme et aligne assez mal ces scènes, perdu dans la conclusion de cette intrigue. Elle se trouve liée à Ray Prager, une façon très malhabile d’ouvrir sur la toute fin quelques portes, alors que Penn a trouvé un moyen de mettre un terme à ses souffrances, sans le faire elle-même. Assez lâche, mais suffisamment en accord avec sa personnalité plus manipulatrice et passive, qu’active – seule sa rage semble réellement la pousser vers ses plus sombres démons, et ce ne sont pas ceux qui l’auraient conduit à cette fin.

Contrairement à la saison 1, il y a ici une sensation d’inachevée assez désagréable, qui laisse supposer une possible saison 3. En tout cas, il faut l’espérer, car cela apparaitrait encore moins satisfaisant si ce n’est pas prévu. Et vient alors une autre question : pour quand ?

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire