Durham County - Ray Loves Sadie True (2.02)
Mike découvre qu’Elodie n’est pas une meurtrière, et doit gérer avec son erreur. Les affaires internes enquêtent aussi sur ses agissements. Sadie commence une thérapie avec le Dr. Verrity.

On ne traine pas trop à démontrer la psychologie tordue du Dr. Penn Verrity, créant un contraste assez fort avec les scènes où elle semble tout à fait saine d’esprit, comme la première séance de thérapie avec Sadie, pourtant, plus l’épisode progresse, plus elle apparaît complexe et, disons-le, dérangée.

La première saison avait pas mal insisté sur la personnalité quelque peu borderline de Mike Sweeney et sa capacité à devenir violent. Son premier acte de ce registre dans cette saison fut envers la mère de l’enfant retrouvé mort, qui a mis un terme à sa vie. Seulement, le médecin légiste a réalisé qu’il s’était trompé, et voilà que Mike, en plus de devoir gérer les affaires internes, se retrouve avec un dossier qui n’est finalement pas non classé, et qui est alors rempli d’erreurs policière.

Pour compliquer encore plus son travail, la situation maritale du Dr. Verrity se met à piétiner sur les affaires policières, quand son mari essaie de la faire renvoyer. Difficile de connaître exactement la nature de leur relation, mais le couple se hait, cela est une évidence. Il est aussi assez difficile de cerner ce que Pen fait avec son fils, on la voit souvent lui parler, mais juste les fins de conversations. Étant psychologue, on peut imaginer qu’influer sur son enfant doit être possible pour elle, surtout à cet âge, et dans cette situation complexe. Son ex-mari ne semble pas réellement être quelqu’un d’extrêmement aimable, mais est-il ainsi à cause de leur passé ou pour une autre raison ? Ce dernier permet de venir poser les premières pierres de doute sur le Dr. Verrity, avec l’hypothèse qu’elle soit responsable de la mort de sa fille, cela s’ajoutant à certaines erreurs professionnelles.

La psychologue semble aussi avoir trouvé en Mike Sweeney une nouvelle personne à laquelle elle peut s’accrocher, et implicitement, manipuler. Si ce n’est pas de la manipulation, en tout cas, il est déjà difficile de sortir indemne de la relation qu’ils ont créée, cette dernière touchant déjà d’autres membres de la famille.

Cet épisode offre surtout un nouveau regard sur le Dr. Penn Verrity, et donne plus de poids à sa présence, et cette dernière a une véritable influence sur une partie des évènements se déroulant sous nos yeux. Alors que le premier épisode prenait un peu trop de temps pour replacer les protagonistes, celui-ci semble réellement lancer la saison.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire