Durham County - The Fish in the Ocean (2.03)

Alors qu’Audrey est à l’hôpital, la relation entre Mike et le Dr. Verrity s’intensifie, aider par le conflit de cette dernière avec son ex-mari. Sadie continue de se préparer psychologiquement pour le procès, allant même jusqu’à appeler Ray Prager et lui parler.

Alors que le précédent épisode donnait une réelle consistance à l’intrigue, et une véritable sensation de progression, nécessaire avec un premier épisode aux allures d’introduction, ce troisième, qui marque la moitié de la saison, semble plus piétiner, et il faut attendre la fin pour réellement voir des évènements qu’on soupçonnait déjà.

Ainsi, la vie des Sweeney est avant tout exposée à travers la séparation du couple, et un étrange nouvel épanouissement de la famille, qui laisse assez perplexe Mike. Il faut dire que sa femme redevient radieuse au contact de son nouvel amant, qu’elle doit fréquenter depuis un moment, car elle n’a aucune gêne à l’intégrer dans sa vie de famille. Il lui a sauvé la vie, ce qui le fait passer pour un héros auprès de Maddie, tandis que Sadie a d’autres préoccupations à l’approche du procès, mais a une façon bien tordue d’y faire face. Elle doit tenir cela de son père.

Mike Sweeney travaille encore sur la mort du bébé, mais ce qui va réellement nous occuper est la situation du Dr. Pen Verrity avec son mari. Le doute possible quant à l’instabilité psychologique de la psychiatre ne va plus planer longtemps, mais il est dommage d’arriver seulement à la fin de l’épisode pour la voir réellement exposée à notre regard. Toutes les autres scènes dont nous avions été témoins jusque-là pouvaient encore laisser en suspens certaines questions, mais son numéro à la fin, et sa façon d’utiliser son fils nous sont montrés. Elle est officiellement à enfermer au service psychiatrique.

Elle piège son mari, mais cela va avoir pour conséquence l’exhumation du corps de sa fille. Cela devrait permettre ainsi de mettre plus en lumière ce qui a dû causer la mort de l’enfant.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire