Flashpoint - Aisle 13 (2.08)

Quand un jeune homme apprend que la famille de son meilleur ami doit déménager pour raisons financières, il décide de voler une superette de quartier, mais la situation vire à la prise d’otage.

Deux adolescents et meilleurs amis se retrouvent donc responsables d’une prise d’otage. L’angle d’attaque trouve son originalité dans le fait que la situation a dégénéré, qu’aucun d’eux ne sait ce qu’il veut, mais que surtout, l’un souhaite mettre un terme aux évènements alors que l’autre est au bout du rouleau et prêt à quasiment tout.

Il y a avant tout une exploitation de l’amitié qui existe entre les deux adolescents, et cette dernière sera d’ailleurs mise à profit pour mettre un terme à la prise d’otage. Nous sommes au cœur d’une situation qui a dégénéré avec un homme de 17 ans qui, pris dans l’engrenage, se laisse emporté, simplement car il n’en peut plus. Comme il fut souvent montré dans la série, il y a deux types de personnes réellement dangereuse : celles qui savent exactement ce qu’elles veulent, maitrisant de bout en bout les évènements, et leur opposé, celles qui n’ont plus rien à perdre, qui craquent et peuvent alors faire n’importe quoi, ce qui est le cas ici.

Cette crise n’a pas d’impact à proprement parlé sur les membres de l’équipe, le développement de cette dernière est mis en retrait, mais on laisse de la place à la relation entre Sam et Jules. Cette dernière devrait bientôt retrouver le chemin du travail, mais pour se faire, elle tient à mettre un terme à sa relation avec son collègue. Tout a déjà été dit quant à la place que ce job prenait dans sa vie et son refus de sacrifier cela pour une relation amoureuse. Pour qu’ils continuent à se voir, qu’une solution pour elle : que l’un d’entre eux quittent l’équipe. Au vu de la conversation, il est assez évident que cela ne sera pas elle. Alors, tout dépend de Sam, finalement.

On ne change pas les règles du jeu, et encore une fois, nous avons eu le droit à un bon épisode de Flashpoint.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire