Flashpoint – In a Heartbeat (2.04)

Petar Tomasic, le fils d’un homme qu’Ed a tué lors d’une prise d’otage, est déterminé à se venger. Il va alors se mettre à tirer du haut d’un immeuble jusqu’à ce que le SRU arrive et que cela devienne plus personnel.

C’est la fin de saison, enfin, non, c’était l’épisode qui était censé clôturer la fin de la première saison et l’on y retrouve, pour le coup, tout ce qui compose ce type d’épisode.

L’histoire va faire le lien avec le pilote de la série (1.01 – Scorpio) et sa prise d’otage qui se concluait par la mort du criminel. Même si cela était plus nuancé, c’est en gros ce qui s’est passé. Aujourd’hui, le fils vient se venger. Flashpoint nous a montré, jusqu’ici, un sens assez prononcé de la retenue. On ne plonge jamais dans l’action excessive. Les policiers respectent les ordres et le protocole. Une fois de plus, ce sera le cas, et finalement, cette façon de faire démarque tellement de la manière un peu cowboy que les Américains ont toujours utilisé dans leurs séries, que ça permet de garder pas mal de surprises.

Ed ne va donc pas se lancer dans un tête à tête impossible avec Petar, non, ici, toute l’équipe travaille de manière structurée et intelligente pour débusquer le tueur. En cours de route, il va y avoir des blessés et des morts. La pression monte, parfaitement jaugée, et qui ne devient donc pas intolérable.

Bref, avec ses enjeux clairs et précis et le background de la série, cet épisode aurait fait un season finale de qualité, nous laissant avec quelques questions sur l’avenir. C’est peu pour vraiment rendre l’attente insoutenable, mais au moins, en cas de non-renouvellement, on ne serait pas trop resté dans l’expectative.

Vu que la saison va continuer, on reste avec un bon épisode, axé action plus que négociation, et avec toutes les qualités qui font la série. Il n’y a pas vraiment de reproches à formuler dans le cas présent.