Une petite fille kidnappée conduit l’équipe à l’encerclement d’une maison, et découvre qu’en plus du kidnappeur, une jeune femme s’y trouve aussi, Penny, porté disparu depuis plusieurs années.

Fin de saison pour Flashpoint. On ne bouscule pas l’univers de la série pour ce final, mais on va quand même essayer de marquer le coup, avec une histoire plus intense.

Quelques années plus tôt, une petite fille de huit ans et kidnappé, et on la retrouvera dans une maison, alors que le propriétaire vient d’enlever une autre enfant. La première victime souffre du syndrome de Stockholm et comme les premières scènes ne sont pas complètement explicites, il faut un peu s’ajuster pour comprendre le personnage. C’est sur ce plan bien fait, on ne prend pas le spectateur pour un idiot, et le portrait de Penny est bien écrit.

L’épisode se révèle donc assez prenant, et assez loin du profil ordinaire du kidnappeur. Ce dernier d’ailleurs ne sera pas particulièrement développé, et si au début, on pouvait s’imaginer qu’on se concentrerait sur lui, l’histoire évolue vite dans le sens opposé. Ce qui rend en fait le tout bien au dessus des attentes, c’est le choix de s’intéresser à Penny. Son enfermement la rend bien plus instable, et ainsi légèrement plus difficile à cerner. Alors oui, la fin est assez évidente, mais cela reste bien narré.

L’intrigue remet en avant l’histoire du Sgt. Parker et de son fils, qu’il n’a pas vu depuis des années. Il est à Dallas, et les lettres qu’il envoie lui reviennent toujours. Il est alors sur le point d’abandonner, mais ce qui va se dérouler dans l’épisode va le pousser à prendre un billet d’avion.

La saison 1 de Flashpoint s’achève sur une bonne note, pour une série d’été qui se sera révélée plus que plaisante à suivre. Pas trop longs, ces 9 épisodes ont permis de bien exposer la série, et peu de raccourcis ont été pris. Les clous ont été posés, maintenant le spectateur connaît les règles du show, ainsi que ces personnages. Il ne reste plus qu’à être surpris dans la saison 2.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire