They kiss again/It started with a kiss 2 – Episode 2
Xiang Qin et Zhi Shu reviennent de leur lune de miel. Ils découvrent à leur arrivée que toute la famille a déménagée dans une maison plus grande. Une fois n’est pas coutume, la mère de Zhi Shu a fait les choses en grand. Alors qu’ils retrouvent sur un mur de leur chambre une grande photo d’eux, elle a aussi préparé une pièce pour le futur bébé. Mais, Zhi Shu n’a pas le temps de réellement s’en préoccuper, les cours reprennent. Ainsi, alors que Xiang Qin découvre qu’il n’a pas légalisé leur mariage, Zhi Shu se fait de plus en plus absent, et elle ne le voit quasiment plus, cela la rend très malheureuse.

L’épisode pourrait être segmenté en plusieurs parties. D’abord le retour chez eux, la découverte de la nouvelle maison, et toujours la mère de Zhi Shu, encombrante et drôle. J’ai trouvé l’idée poussée à l’extrême, trop exagéré. Niveau intimité et liberté d’action, on trouve mieux. Xiang Qin se fait aussi quelques films, plus ou moins drôles. On peut d’ailleurs se questionner sur le déménagement, alors que la famille espionnait le couple pendant leur lune de miel, comment ont-ils eu le temps de tout aussi bien préparer ?
La reprise des cours va mettre Zhi Shu de côté, mais va permettre de revoir de bonnes vieilles têtes. Tout d’abord, les deux amies de Xiang Qin, toujours aussi fines. Je ne sais pas trop ce qu’elles font de leur journée, mais il est plaisant de les revoir. Pas autant que Hao Qian et Zi Yu. Le premier a toujours été un de mes personnages préférés, et je suis contente qu’il soit encore présent. Bien sûr, leur rôle est un peu anecdotique, finalement, tout comme la présence de Xiang Qin sur le terrain de tennis. On aimerait une implication plus importante des personnages secondaires. Le réel problème pour le moment est que la vie de Xiang Qin ne s’articule qu’autour de Zhi Shu, empêchant un réel développement. Il n’empêche, l’ambiance nous est plus familière, les têtes nous sont connues, et j’espère fortement qu’ils feront plus qu’acte de présence par la suite.
Nous avons donc droit à une phase de Xiang Qin en pleine déprime comme les scénaristes savent si bien le faire. À ce niveau-là, rien à dire, on a toujours l’impression que Zhi Shu est irrespectueux et ne la traite pas avec beaucoup de respect. Bien qu’on le connaisse et qu’on sache obligatoirement que cela cache quelque chose, j’aimerais quand même la voir se révolter un peu.
Une idée qui m’a l’air assez intéressante est mise en place : on fait la connaissance du rival de Zhi Shu, celui qui veut le battre à tout prix. On peut alors se douter que Xiang Qin va se retrouver mêlé à toute cette histoire.
Moins plaisant, et j’espère que cela va bientôt prendre une autre tournure : Ah Jin souffrant toujours. J’aimerais bien que la jeune fille qui va lui faire oublier notre Xiang Qin entre bientôt en scène. Il me devient pénible de le voir malheureux, bien que ces interactions avec le père de Xiang Qin nous aient toujours livré de bons moments.
Zhi Shu finit par venir chercher Xiang Qin pour qu’elle découvre enfin ce qu’il faisait. Il devait faire une intervention devant toute une classe d’élève, sur un sujet pointu.

L’épisode est donc un peu trop orienté vers la tristesse. Cela crée un manque de rythme certain, mais le tout gagne en qualité en progressant. La situation est encore en train de s’installer, on le voit bien, et dans quelques épisodes, la série devrait avoir trouvé un bon rythme de croisière.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire