Xiang Qin réussit à accompagner Chun Mei à l’hôpital. À l’arrivée, Zhi Shu la dispute, plus par peur. Son amie va alors donner naissance à une petite fille, et comble de l’ironie, le bébé était dans la bonne position pour venir au monde de façon naturelle, grâce au stress occasionné par Xiang Qin.
Cette partie se conclut alors très vite. On voit rapidement l’évolution entre la relation de Chun Mei et de sa belle-mère, et on note quand même que Liu Nang a été absente de toute l’histoire.

On enchaine ensuite sur un festival qui a lieu à l’école, et où seront élus le garçon et les filles les plus populaires, et ils devront alors échanger un baiser. Tout le monde pense que Zhi Shu va gagner, alors Xiang Qin veut aussi remporter le prix, pour éviter qu’une autre femme embrasse son mari.
Chaque groupe (infirmier, médecin) est soumis aussi à un concours de popularité et doit organiser un évènement, et rapporter de l’argent. A l’arrivée, les meilleurs toucheront un chèque. Ce prix est gagné par Ah Jin, grâce à ses nouilles. L’équipe infirmière finit troisième.
Le garçon le plus populaire est bien entendu Zhi Shu. Xiang Qin, après s’être donné du mal pour gagner, perd de 3 voix face à Christine. Cette dernière ne veut pas embrasser Zhi Shu, mais c’est la règle. Ah Jin va alors intervenir et enfin admettre qu’il aime la jeune femme.

Cette partie de l’histoire est très plaisante à suivre, en grande partie dû à la complicité instaurée entre les personnages (et sûrement entre les acteurs). Beaucoup de scènes sonnent terriblement juste, et n’ont pas du tout l’air d’être programmées ou jouées. Il existe une véritable alchimie qui rend ces moments-là plus réalistes.

La fin d’année approche, Zhi Shu va être diplômé et il annonce qu’il va faire son service militaire à Matsu, une île éloignée. C’est donc le départ du fils prodigue, et surtout la séparation du couple pendant une longue période. Zhi Shu s’inquiète pour Xiang Qin, car il a peur pour elle s’il n’y a personne pour la surveiller, et la jeune femme ne veut pas être séparée de son mari. Le jour du départ arrive, ils se font leurs adieux. Le plus dur est à venir pour Xiang Qin.
C’est l’amorce d’une histoire qui risque de s’étaler au moins sur un épisode. Comment Xiang Qin va-t-elle surmonter l’absence de son mari. Il a beaucoup été mis en avant que toute sa vie ne tournait autour de Zhi Shu. Affirmation dite par l’intéressé en question et le père de la jeune fille. C’est d’ailleurs assez dommage, et il serait bien que la jeune femme se construise et évolue, pour elle, et non à cause des actions de Zhi Shu.

On ressent bien le découpage narratif dans cet épisode, encore plus que dans les précédents, vu qu’ici, trois histoires bien distinctes sont réunies dans l’épisode : l’accouchement de Chun Mei, le festival de l’école, et le départ de Zhi Shu. Malgré un certain manque de transition, cela a l’avantage de faire qu’on ne s’étale pas en longueur, et d’offrir une belle palette d’émotions durant le visionnage.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire