Ah Jin décide de demander Christine en mariage. Avant de passer à l’acte, il prend conseil auprès de Zhi Shu, mais il ne tire rien de ce dernier pour l’aider. Il va alors se débrouiller tout seul, et après quelques bégaiements, il réussit à faire sa demande. Seulement, la réponse de Christine n’est pas celle attendue, et elle dit qu’elle ne peut pas lui dire oui. Xiang Qin va alors essayer de comprendre la réaction de son amie, et Ah Jin pense qu’il y a quelqu’un d’autre dans la vie de Christine. Rien de tout cela, en fait, elle n’arrive pas à comprendre pourquoi il la demande en mariage, et pense qu’il le fait simplement par pitié. Il a été si peu démonstratif qu’elle ne le croit pas. Quand il se décide à lui prouver qu’il l’aime vraiment, elle lui demande alors de faire une nouvelle fois sa demande, alors qu’ils sont entourés d’infirmières, et elle lui répond oui. Elle va même jusqu’à l’embrasser devant tout le monde.
Christine est toujours à l’hôpital, mais cela n’empêche pas de faire progresser son histoire avec Ah Jin. D’abord, la scène entre ce dernier et Zhi Shu, bien que courte, est vraiment bien. Les deux personnages sont très rarement ensemble, et pourtant, leur opposition se complète parfaitement. Les interactions de Zhi Shu avec les autres personnages sont finalement limitées, et c’est réellement dommage. Surtout avec ceux comme Ah Jin, qui ne le perçoivent pas comme un génie.
À travers Christine, on voit à l’occasion les différences culturelles, la demoiselle étant anglaise. S’embrasser devant quelqu’un ne se pratique pas réellement, et ils sont avares en signe affectif en public. De plus, il a déjà était montré par le passé le sérieux des relations, et des traditions, en passant aussi par les rapports dans le couple. L’intimité de deux personnes est différente, et on le voit bien. Christine se fond assez bien dans le décor. Elle est sûrement plus démonstrative que les autres (mais là-dessus Xiang Qin l’est beaucoup aussi), sans pour autant être vraiment l’incarnation d’un cliché télévisuel occidental.

Zhi Shu sort enfin de l’hôpital et reprend tout de suite le travail. C’est bientôt l’anniversaire de Xiang Qin et ses amis se moquent d’elle quand ils découvrent que son mari ne lui offre jamais rien, même pas pour d’autres occasions. Cette fois-ci, elle veut une soirée mémorable pour leur prouver qu’ils ont tort. Zhi Shu accepte de faire le diner aux chandelles. Le soir même, Xiang Qin assiste à un accident, et va aider le blessé. Elle doit alors aller à l’hôpital, et parler à la police. Quand elle retrouve enfin Zhi Shu, elle est couverte de sang et déprimée, car elle pense qu’elle a tout gâché. Zhi Shu l’emmène à l’hôpital pour qu’elle se nettoie et lui faire voir son nouveau bureau, car il vient d’être promu. Dans la pièce, il lui montre qu’il a gardé tout ce qu’elle lui a offert depuis qu’ils se connaissent.
Ces scènes sont, comme souvent quand cela n’implique que notre couple préféré, très réussi. Voir Xiang Qin aller soigner un homme et réussir à bien faire son travail est assez réjouissant, tout comme la réaction de Zhi Shu quand il la voit, mort d’inquiétude. Ces instants sont donc toujours aussi touchants, et sont vraiment ce qui fait toute la force de la série. La relation entre les deux a réellement évolué, et est devenue au fil des épisodes bien plus réaliste, et logique. On y croit dur comme fer à cette histoire d’amour !

La fin de l’épisode met en place l’intrigue, qui risque d’être développée l’épisode suivant : une célébrité, Nobu est à l’hôpital. Quand Xiang Qin le rencontre, elle ne le reconnaît pas : c’est Ah Nuo, l’enfant qui avait tenu compagnie à Yu Shu lors de son passage à l’hôpital. Seulement, ce dernier a changé, et ne lui apparaît pas aussi gentil qu’avant.
Yu Shu vient lui rendre visite avec Hao Mei

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire