They kiss again/It started with a kiss 2 - Episode 4
Xiang Qin termine ses cours. Ce sont ces derniers jours. Mais, avant, elle doit aider Hao Mei a être dans le top 100 pour que Yu Shu accepte qu’elle devienne sont amie. Après vient le dernier break avant la reprise, et elle veut partir en vacances avec Shi Zhu qui refuse, avant de lui proposer un voyage à la campagne, sans lui dire la destination. Elle se retrouve chez les grands-parents, là où son mari a passé une partie de son enfance. L’intégration se fait difficilement, le grand-père étant très dur avec elle. Xiang Qin finit par trouver sa place, et la fin du voyage arrive. Le retour en cours débouche sur une nouvelle rencontre, une élève étrangère, Christine.

Xiang Qin, parti rechercher les copies d’examen, est arrêté par un policier, qui croit qu’elle veut commettre un vol. Cette histoire circule dans toute l’école et évite à Hao Mei d’être le centre de l’attention, après sa mésaventure avec Yu Shu. La jeune fille pense abandonner, mais c’est Xiang Qin qui la motive, lui disant qu’elle peut être dans les 100 premiers. Autant dire que l’aide n’est pas très utile, Xiang Qin n’est définitivement pas faite pour l’enseignement. C’est Zhi Shu qui va l’aider, sans que sa femme ne le sache. Et le résultat est bien sûr au rendez-vous. L’implication de Zhi Shu dans la vie de Xiang Qin devient de plus en plus intéressante, et il est beaucoup plus présent.
Alors, Xiang Qin continue les erreurs en tant que professeur, mais trouve sa place. Si les élèves de la classe A souhaitent qu’elle n’exerce plus jamais, ceux de la F, par contre, ont aimé être avec elle, car ils se sentent plus en confiance. Xiang Qin a donc été confronté à deux cas extrêmes. Pour le moment, pas encore de remise en cause de carrière. Cette histoire a permis de mettre Yu Shu en avant, et aussi de le montrer sous son meilleur jour, quand il finit par aider sa belle-sœur en classe, alors qu’elle est en mauvaise posture.
On enchaine avec la proposition de Shi Zhu de partir dans la campagne. Elle va y rencontrer son grand-père. L’accueil n’est pas des plus chaleureux et pourtant, pour une fois, on la place en mauvaise posture, et ce n’est pas elle qui fait des erreurs. Sauf si on considère son incapacité à faire la différence entre les enfants, mais elle est assez compréhensible ! C’est ainsi qu’on apprend que le grand-père de Zhi Shu est fâché, et ne parle plus à la famille depuis l’annonce du mariage, car il voulait choisir la personne parfaite avec qui son petit fils préféré finirait ses jours. On met un peu en avant le passé de Zhi Shu, très rarement développé, et aussi son attachement à sa femme. Il reste quand même bien plus à l’aise dans les situations intimes que Xiang Qin. On oscille entre le tendre et le comique, et le dosage est impeccable.
Les dernières minutes de l’épisode introduisent un nouveau personnage, Christine. Elle est dans le même cours d’éducation que Xiang Qin et ses copines. Au début, elles ont peur d’elle, mais elle finisse par sympathiser, et sont surtout impressionné par sa taille (1m76). Quand on lui demande ce qu’elle vient faire ici, Christine répond qu’elle vient aussi pour se trouver un petit ami, et la description qui suit fait étrangement penser à Zhi Shu. Je doute que Christine soit posée en concurrente, ou si cela se fait, pour un laps de temps très court. De toute façon, il est plus qu’évident maintenant que Zhi Shu aime Xiang Qin, et il serait un peu rébarbatif de mettre entre les deux, une jolie demoiselle, surtout qu’il y en a déjà eu beaucoup !

L’épisode, comme le précédent, est parfaitement maitrisé. On avance réellement dans le temps, et on ne traine pas en longueur. La fin des cours de Xiang Qin, le voyage dans la famille, la reprise des cours. Autant dire qu’il se passe beaucoup de choses, et qu’il est bon de voir qu’on ne rallonge pas les histoires pour le plaisir. On s’arrête à temps, pour partir sur une idée neuve.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire