Underbelly – Cocksure (1.04)
Carl Williams distribue ses pilules dans le dos des Moran. Vendant au meilleur prix du marché, il fait perdre de l’argent à tout le monde. Dino, un petit dealer, n’apprécie pas trop la concurrence. Persuadé que les Moran sont derrière cette distribution discount, il va kidnapper un associé de la famille pour récupérer l’argent perdu.

Ce quatrième épisode est consacré aux idiots de la mafia. Entre Dino, Richard et Carl, le compte est bon, pas l’un pour rattraper l’autre. Du côté de la police, on en rit beaucoup. Pour les Moran, ce n’est pas la même affaire, les pertes financières sont trop importantes.

On sait que Carl a un avenir assez sombre et violent, on en voit ici l’origine. Ce n’est pas pour autant captivant. En fait, la série souffre de son écriture. On nous présente une histoire vraie, mais on a l’impression de voir une petite histoire de gangsters comme tant d’autres. Pas spécialement d’idée originale du côté des criminels, et pour la police, ce n’est pas plus intéressant.

L’avantage de cet épisode, c’est qu’il nous donne quelques moments de comédie, volontaire. Dino est vraiment un abruti, et on peut se demander comment il a fait pour ne pas se faire tuer. À part quelques meurtres qui restent sur un plan secondaire, il n’y a pas vraiment de gravité. La série semble se prendre très au sérieux, mais, vu la réalisation, il est clair que l’ambition qu’il y a derrière n’a pas les moyens de se matérialisé. Les effets de caméra prétentieux et la musique qui sonne un tantinet ridicule par moment, cassent vraiment le côté authentique de l’histoire.

Bref, cet épisode est quand même sympathique, mais on est loin d’être devant une œuvre majeure de la télévision. Très loin.