Underbelly – Luv U 4 Eva (1.06)
Lewis Moran engage Benji Veniaman pour qu’il trouve et exécute le tueur de son fils. Steve est persuadé que c’est Carl Williams qui est le tueur. Aidé de Jacqui, il va tout faire pour tester sa théorie. Dino craint que Carl ne tienne pas la pression et que cela lui coute la vie, il décide donc de faire peur à son associé.

Les épisodes d’Underbelly semblent se ressembler : on introduit un nouveau criminel, on en tue un autre. Ce coup-ci, on nous laisse miroiter l’identité du mort, mais pas celle du nouveau. En fait, c’est ce dernier qui va donner tout son intérêt à cet épisode. Andrew Veniamin, dit Benji, est un homme de main, spécialisé dans le meurtre. Il a son code de l’honneur, mais sa particularité est que tout le monde l’aime. Après la mort de Mark Moran, il fallait qu’il y ait vengeance, et c’est donc Benji qui doit s’en charger.

Ce qui différencie ce personnage des autres criminels c’est qu’il est véritablement attachant. D’un point de vue scénaristique on a une certaine évolution étant donné que l’on a affaire à un personnage bien écrit, nuancé, sortant de la caricature outrancière inspirée par les clichés cinématographiques du genre et la prétention de la réalisation. Benji est le premier ajout qui réussit à apporter un plus, et ce n’est pas négligeable vu l’ennui que commençait à générer le visionnage de la série.

Nous en sommes approximativement à la moitié et, même si on est encore assez loin de l’heure du bilan, on peut constater que la qualité est plus que variable. Ce sixième épisode est l’un des meilleurs depuis le début, ce qui apporte une certaine motivation pour la suite des évènements, en espérant que l’on ne retombe pas dès le prochain épisode dans les pires travers de la série.