Underbelly: A Tale of Two Cities – Oh, Lucky Man (2.12)

Chis Flannery débarque à Sidney et tente de se faire une réputation afin que George Freeman l’embauche. Le procès de Terry Clark va avoir lieu et Allison va devoir témoigner. Bob se cache en Irlande alors que tout le monde le recherche.

Avant dernier épisode qui sera marqué par la fin de Terry Clark. Ce dernier va enfin avoir le droit à un procès bien mérité pour le meurtre de Marty Johnstone. Mais avant que cela ne commence, il va demander à Karen de l’épouser. Durant toute cette période, il est difficile de déterminer ce que veut accomplir Terry. Aime-t-il vraiment Karen ? A-t-il un plan pour éviter la prison ? Le fait est que cela ne tournera pas bien pour lui, car Allison va se retrouver à témoigner. Une dernière apparition pour elle, car on apprend qu’elle est encore en vie aujourd’hui, vivant dans un autre pays, sous une identité différente, dans le programme de protection des témoins. Certes, elle ne peut plus revoir sa famille, jamais, mais au moins, elle s’en est sortie vivante, de peu.

À côté de ça, l’épisode va se consacrer à Chris « Mr Rent-a-Kill » Flannery. Comme toujours, il en fait des tonnes, clamant qu’il est un tueur, un vrai. Il se trouve que finalement, il en est devenu un. Une chose est certaine, Dustin Clare n’est pas l’acteur du siècle, loin de là. Son interprétation de Flannery est plus qu’approximative. Certes, le personnage est exubérant, mais cela ne pardonne pas le mauvais jeu de l’acteur qui n’est pas sans rappeler quelques seconds rôles de la saison 1 qui sonnaient plus que faux.

Flannery crée des problèmes dans l’organisation du crime locale, et cela trouvera certainement son utilité dans la conclusion de la saison la semaine prochaine. En attendant, il alourdit une partie de l’intrigue qui laisse à penser qu’il y a là juste un moyen de gagner du temps, histoire de garder le meilleur pour la fin.

Plus qu’un épisode, donc, et beaucoup de petites histoires et quelques grosses à conclure. Le programme s’annonce plutôt chargé, même si cette semaine, le procès de Clark sonne déjà comme un début d’épilogue.