Underbelly: A Tale of Two Cities – The Reckoning / The Brotherhood (2.10 & 11)

Terry Clark se fait incarcérer pour le meurtre de Mr. Asia. Allison, arrêtée par le FBI, va donner à la police tout ce qu’elle sait et la pression va monter dans le milieu, en particulier pour Brian Alexander.

Après trois semaines de pause, nous retrouvons Underbelly qui entame sa dernière ligne droite avec un double épisode qui fournit un coup de boost à l’intrigue. On commence par l’arrestation de Terry, suivie de près par celle d’Allison. Celle-ci a beau s’être enfuie, elle en a lourd sur la conscience et va tenter de faire ce qu’elle peut pour aider.

À partir de là, les cartes sont redistribuées et la police va enfin trouver un rôle prépondérant, sortant ainsi du ghetto dans lequel le manque constant de preuves et de témoins les avait cloitrés. Avec tout ça, Terry va rapidement se retrouver eu second plan, il n’y a pas de doute qu’il reprendra sa place d’honneur dans les deux derniers épisodes de la saison, mais en attendant, Brian Alexander et Bob sont en ligne de mire.

Alexander est un maillon faible depuis longtemps, peut-être est-ce dû au choix de l’acteur, mais il est clair qu’il va poser des problèmes. Le plus étonnant, donc, c’est qu’il survive jusqu’au bout de ce double épisode. Après tout, il en sait trop et a tout perdu, il ne lui reste dès lors plus que la vie et vu son comportement, il ne semble pas y tenir énormément. Chose surprenante, la police n’arrivera pas à le faire se retourner contre qui que ce soit.

Bob, lui, c’est plus compliqué. Il faut dire que l’on a appris à l’apprécier depuis le début de la saison et malgré les apparences, on a bien compris qu’il avait des ressources. Du coup, quand la nouvelle de son cancer survient, le doute s’installe. Que va-t-il faire ? Il n’a plus grand-chose à perdre et surtout, plus beaucoup de chance de vivre longtemps. Il va donc se comporter comme si de rien n’était et finira par prendre la tangente juste à temps avec un truc suffisamment bête pour fonctionner.

Tout comme pour Allison, malgré ce qu’il a fait, il aurait été difficile de voir Bob y passer dans une exécution. Pas que cela n’aurait pas été crédible, dans leur milieu, non, mais les personnages sont devenus attachants et on pourrait espérer qu’il ait une belle fin, même si tout est tiré de faits réels et que, du coup, on ne peut se plaindre de grand-chose.

Bref, ce double épisode captive, notamment grâce à de bonnes avancées dans l’histoire. Les 1h25 de métrages passent sans se faire sentir, avec fluidité et pas de zones de creux. Un retour réussi, somme toute, qui créé une certaine impatience avec l’arrivée prochaine de la conclusion de saison.