Vous souvenez-vous de l’époque où c’était cool de regarder Damages ?

9 Sep 2012 à 17:09

Damages se termine cette semaine aux États-Unis sur la chaine DirecTV. Il est désormais loin le temps où la série débarquait en France et avait le droit à sa campagne publicitaire qui la présentait comme étant le nouvel évènement télévisuel qu’il ne fallait surtout pas rater. Étrangement, non, ce n’est pas si loin que ça, puisqu’elle est arrivée en février 2008 sur Canal+.

Back in the Days… 2008 donc, la série TV était le nouveau truc à la mode, il fallait en être, car elle avait enfin acquis une légitimité. Il parait même que ça pouvait être aussi bon qu’un film. La preuve, l’immense Glenn Close était désormais la tête d’affiche d’une série. Je dis ceci avec une pointe de sarcasme, car mon opinion sur cette soudaine légitimité de la série TV est bien connue, je ne vais pas m’étaler une fois de plus sur l’absurdité de tout ça. Malgré tout, Damages était l’une des séries porte-étendards de cette nouvelle crédibilité, et ce, malgré elle. Elle suivait la subversive Dexter, en étant elle-même légèrement subversive.

Patty Hewes était une femme de pouvoir qui se salissait les mains au nom de la justice. Elle n’était pas gentille ou mauvaise, elle était la légendaire et terrifiante Patty. Face à elle, Rose Byrne se présentait comme étant la vertueuse Ellen dont la vie était réduite en miettes pour que la croisade de Patty contre l’immonde Frobisher soit couronnée de succès. Un mal contre un mal, avec beaucoup de nuances au milieu, voilà de quoi montrer que la télévision a fait du chemin depuis Perry Mason qui innocentait toujours son client accusé à tort.

Damages était ainsi plus qu’une série à son arrivée chez nous, il ne fallait surtout pas la rater, sinon… Après 5 saisons, comment a-t-elle pu devenir à ce point anecdotique ? À dire vrai, je me demande si je dois écrire un bilan pour cette dernière saison où directement rédiger un article pour la catégorie Déjà Oubliée ?

Je ne suis pas le premier défenseur de Damages. D’ailleurs, je l’ai presque abandonné à la fin de la première saison. Quand on la regarde à un épisode par semaine, celle-ci se trouve être bien moins captivante que sa réputation le laissait entendre. Les détours inutiles et les manipulations à coup de flashfowards à moitié dévoilés pouvaient devenir irritants, tout particulièrement quand on arrive à la mi-saison et qu’il n’y a pas d’éclaircies de visibles à l’horizon. Heureusement, les quatre derniers épisodes ont rattrapé le coup et j’étais au rendez-vous pour la suite, tombant inexorablement dans les mêmes travers. Je suppose qu’en sachant ce qui m’attendait, j’ai pu apprécier un peu plus. Ce ne fut pas le cas pour une partie des fans qui avaient avalé la première saison d’une traite ou – du moins – à coup de 2-3 épisodes à la fois. La fraicheur est partie, l’ennui s’est un peu installé, le buzz a disparu. Damages se bonifiait étrangement, mais perdait de sa notoriété chez nous — d’autres séries phares étaient arrivées. À la saison 3, elle n’était déjà plus un évènement, alors quand l’annulation fut annoncée, c’est à peine si elle fut un sujet de préoccupations. Du coup, une fois ressuscitée, elle a eu la popularité d’une morte-vivante.

La saison 5 s’achève et, pour la seconde fois, la série se termine. Certains ont oublié qu’elle était encore diffusée, d’autres sont juste passés à autre chose et n’ont pas noté que Patty et Ellen s’affrontaient encore. Il ne reste plus qu’un lot de fans acharnés qui vont savourer dans leur coin la fin d’une série qui compta pour eux, ce qui est tout de même le plus important en fin de compte.

Damages est au final l’exemple parfait qui nous montre bien comment une série peut-être la plus grande victime de son propre buzz. C’est dommage. En tout cas, j’en reparlerai d’ici peu dans un bilan pour revenir sur l’affrontement final et sur ce que des scénaristes doivent faire pour emmener jusqu’à la fin un show auquel on a, en apparence, supprimé le budget.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link