Merlin - Beauty and the Beast - Part 2 (2.06)

Le troll, sous l’apparence de Lady Carina, est désormais reine de Camelot. Elle va donc abuser de son pouvoir pour faire chasser Merlin. Ce dernier réussira quand même à la démasquer, mais Uther est victime d’un sort et ne se rend pas compte de la vérité, malgré le fait que tout le monde tente de la lui dire.

Après une première partie laborieuse, on reprend après le couronnement, histoire de ne pas en perdre une miette. Voilà donc Carina sur le trône et elle tient Uther en laisse. L’étape suivante de son plan est de récupérer la place d’héritière de la couronne avant d’éliminer le roi et ainsi de prendre tous les pouvoirs.

Heureusement pour nous, Merlin et Gaius vont concocter un plan qui va leur permettre de forcer le Troll à révéler sa véritable forme. À partir de là, rien ne va plus. Enfin, ça n’allait déjà pas terrible avant, mais vu que seul le roi ne voie pas sa reine sous sa vraie apparence, on plonge dans un délire de pets foireux et de crottins de cheval, un vrai festival de mauvais gout.

Avec ça, bien entendu, s’accompagne un ridicule qui n’a pas de fin. Il faut croire qu’un Troll est destiné à provoquer ce type de chose. Franchement, c’est pénible et heureusement que tout est fait dans un ton des plus léger, car à ce niveau, il serait difficile d’envisager de continuer si ce n’était pas le cas.

On peut quand même reconnaitre à toute cette histoire d’avoir permis à Anthony Head de sortir quelque temps de son éternelle routine « mort à la magie » qui ne lui offre, en général, que quelques instants par-ci par-là. D’un autre côté, il gagne en échange un double épisode complètement absurde. Certes, la série embrasse son statut de divertissement pour enfant, mais il y a des limites que l’on espère plus voir franchies à l’avenir.

Quoi qu’il en soit, pendant le visionnage, je me suis demandé ce que pouvait bien faire Morgana dans tout ça. Elle a droit à de brèves scènes au début, mais où était-elle durant tout le reste, surtout que sa place auprès du roi aurait dû la mettre en tête des cibles à abattre pour le Troll. Mais passons, et signalons avant de conclure que pour une fois, le dragon fait bien rire, c’est rare.

Au final, ce double épisode a été des plus affligeants sur bien des points, mais offre quand même quelques rires, quand on arrive à ne pas être trop consterné. Heureusement, le prochain épisode parait renouer avec un meilleur côté de la série.