Merlin et Arthur se retrouvent vite dépassés lors d’une bagarre dans une taverne. Le dénommé Gwaine vient à leur aide et se retrouve blessé. Pour le remercier, Arthur l’emmène à Camelot pour le soigner. Là, il s’associe à Merlin pour tenter de démasquer un duo de truands se faisant passer pour des chevaliers qui sont décidés à tuer Arthur.

Après le précédent épisode comique, nous retrouvons une tonalité plus standard pour du Merlin, mélangeant les enjeux dramatiques à une touche d’humour.

L’histoire débute dans une taverne et tout ce qui suivra en découlera, car les truands qu’Arthur humiliera lors d’une bagarre voudront se venger de lui et utiliseront de la magie pour y parvenir. Ça tombe bien, un tournoi est organisé à Camelot et cela crée l’opportunité parfaite pour infiltrer le château.

Au milieu, il y a donc le fameux Gwaine, un brave combattant qui se révèlera être le fils d’un chevalier qui renie ses origines, croyant plus dans la valeur d’un homme que dans celle de son titre. Son passé va tout de même lui permettre de connecter avec Merlin, les deux ayant grandis sans père. Cela dit, Gwaine a développé une certaine animosité envers la royauté et les nobles. L’idée étant une fois de plus de montrer qu’Arthur n’est pas un prince comme un autre, qu’il est un homme bon et juste, moins borné que son père, et qu’il sera le grand Roi que Camelot mérite. Il est un homme pour lequel Gwaine et Merlin se sacrifieraient.

En tout cas, Gwaine évite de tomber dans le ridicule, même s’il a tendance à en faire un peu trop. Son sens du devoir et sa loyauté compensent son comportement un peu excessif par moment. De plus, sa relation avec Merlin fonctionne suffisamment bien pour que l’on puisse regretter que le personnage ne reste pas plus d’un épisode. Dans ce sens, il s’inscrit dans la lignée de Lancelot et peut-être aura-t-il lui aussi l’opportunité de revenir.

Mais si l’épisode trouve une partie de sa force dans la relation Gwaine/Merlin, le scénario possède d’autres qualités, dosant assez bien la participation d’Arthur afin de créer les situations à risques, mais aussi pour insuffler une dose d’humour quand cela peut se faire.

Dans l’ensemble, Gwaine est un épisode consistant, bien qu’il souffre tout de même de certaines faiblesses à la base de son histoire qui limiteront son potentiel, notamment un manque d’originalité. Il n’en reste pas moins un divertissement de bonne facture comme on peut en attendre de la série quand elle ne se lance pas dans ses intrigues les plus sombres.