Un mal se répand dans les alentours du château. Gaius va rapidement déterminer qu’il s’agit de sorcellerie. Arthur est à la tête d’une chasse aux sorcières qui se révèle infructueuse tandis que Merlin ne désire qu’une chose, utiliser sa magie pour sauver les villageois.

Les choses prennent un tournant intéressant dans Merlin avec l’arrivée du personnage interprété par Michelle Ryan, Nimueh la sorcière. Certes, elle passe le plus clair de son temps devant une flaque d’eau, mais ce n’est que son épisode d’introduction, car il semble qu’elle est là pour semer le mal pendant quelque temps. Là où je suis un peu perdu, c’est que Nimueh est l’un des noms qui furent donnés à la Dame du Lac, mais ce n’est peut-être qu’un clin d’œil.

En tout cas, cet épisode va mettre en place des enjeux dramatiques un peu plus conséquents qu’un chevalier au bouclier enchanté. Une idée enthousiasmante qui ne ressemble en fait qu’à un prétexte pour introduire la méchante sorcière afin qu’elle puisse à l’avenir mettre en pratique des choses un peu plus logiques. À bien y réfléchir, il faut reconnaître qu’empoisonner des villageois ne lui sert pas à grand-chose, surtout si elle veut s’en prendre au Roi. Je ne dis pas que c’est là son but, mais il est clair qu’il y a toute une histoire derrière cela et que l’on nous la révélera par l’avenir. C’est donc ainsi que débute la construction de la mythologie de la série.

Sortie de toutes ses perspectives intrigantes, l’épisode tire un peu en longueur. Des détours assez longs sont empruntés pour tenter de combler une histoire un peu trop fine pour rester palpitante d’un bout à l’autre. Au milieu de tout ça, on nous insère un petit développement de la relation entre Gwen et Merlin. C’est assez bien fait, certes, ce n’est pas trop lourd, mais c’est aussi un peu inutile. D’un autre côté, il ne faut pas oublier que le public visé par la série est assez large et que l’ajout de romance devrait en satisfaire une partie.

La fin est assez facile, ce qui vient confirmer l’aspect « prétexte » de tout l’épisode. On peut donc espérer que Michelle Ryan profitera de son passage dans la série pour remonter le niveau du casting féminin qui est très bas pour le moment.

La série ne fait que débuter, mais, malgré les faiblesses de cet épisode, qui reste tout de même agréable à regarder, il est appréciable de voir que les scénaristes de la série ont un peu d’ambition pour celle là et que la suite pourrait s’avérer plus complexe que les premiers épisodes ne le laissaient présager.