Merlin - The Sins of the Father (2.08)

Quand un mystérieux guerrier met au défi Arthur, personne ne pouvait imaginer les évènements qui allaient en découler. Le jeune prince et Merlin découvrent que derrière se cache la belle Morgause, et cette dernière déclare avoir connu la mère d’Arthur ; il est alors prêt à tout pour apprendre ce qu’elle sait.

Nous voici devant un épisode de Merlin se tournant plus vers la mythologie de la série, ainsi que celle de la légende.

Rapidement, nous sommes introduits à Morgause, prête à combattre dans un duel à l’épée Arthur. Un défi qu’elle va remporter, en laissant la vie sauve à son adversaire en l’échange d’une promesse : que ce dernier accepte n’importe lequel de ses challenges, dans trois jours.

La sorcière reste peu de temps à Camelot, mais suffisamment pour offrir quelques scènes où la subtilité n’est pas de rigueur : entre les passages forcés en compagnie de Morgana, et les expressions de Gaius, il est difficile de ne pas se rendre compte de l’importance de la femme.

Au château, Gaius sera celui qui nous fournira les informations nécessaires à comprendre ce qui lie l’étrangère à l’histoire en cours (et ainsi, imposer clairement les possibles différences avec la légende arthurienne) : Morgause serait la demi-sœur de Morgana. Un rapprochement faisable même dans le prénom.

Arthur va donc, contre la volonté de son père, accepter le challenge de la sorcière, qui, elle, a prévu tout un petit numéro pour le prince. Elle se donne beaucoup d’effort pour lui apprendre et le convaincre de la responsabilité de son père dans la mort de sa mère (information fournie en saison 1, avec Nimueh). C’est pas mal de mise en scène, il faut bien le reconnaître. Cela n’aide singulièrement pas le rythme de l’épisode, qui n’est pas très engageant.

Encore une fois, pour le bien d’Arthur et de Camelot, c’est Merlin qui va devoir aller contre sa nature de magicien pour sauver la situation. Une conclusion assez prévisible, mais qui laisse la porte ouverte à Morgause, semblant alors, justement, endosser un peu un rôle proche de celui que tenait Nimueh auparavant. Peut-être sera-t-elle au centre du dernier épisode de la saison ?

Pour terminer, The Sins of the Father n’est pas un épisode très palpitant. Il possède quelques bonnes scènes, surtout grâce à Merlin, mais il traine des pieds et peine à captiver.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire