Misfits – Saison 4, Episode 7

Jess révèle le secret d’Alex, ce qui pousse ce dernier à activer ses recherches. Rudy désespère de revoir un jour Nadine. Abbey se retrouve à porter le bébé d’une jeune femme confuse, ce qui la force à dévoiler sa véritable identité.

Au fil des saisons, Misfits a développé un style bien à elle qui tend étrangement à rendre ses excentricités étonnement cohérentes. Dernier exemple en date, l’introduction d’Abbey. Elle sort plus ou moins de nulle part dans le précédent épisode et semble pourtant avoir toujours été là, trouvant une place naturelle dans le groupe. De plus, elle a déjà le droit à sa propre storyline, se retrouvant à porter le bébé d’une jeune femme en pleine confusion qui était – forcément – dotée d’un pouvoir.

L’histoire a pour but de nous en apprendre plus sur la nouvelle misfit et cela fonctionne, surtout parce qu’il n’y a finalement pas grand-chose à révéler. C’est d’ailleurs là le twist qu’il fallait faire avaler et cela se passe de façon plutôt indolore, puisqu’il y a une alchimie naturelle entre Natasha O’Keeffe et les autres membres de la distribution.

On ne peut pas forcément en dire autant de Matt Stokoe dans la peau d’Alex qui parait être l’ajout de trop. Son histoire de pénis volé est simplement sans intérêt, faisant de l’absurde par accident, car le bouchon est poussé juste un peu trop loin alors que l’on n’a pas réellement eu l’opportunité de développer quoi que ce soit pour le personnage. Son côté mystérieux n’a mené qu’à une suite de déceptions et il serait bien qu’il trouve rapidement une façon de justifier sa présence avant qu’il n’apparaisse être juste de trop.

Du côté de Rudy, son histoire d’amour avec Nadine prend une tournure intrigante. Cela dit, il semble surtout qu’il soit question de mettre en place la conclusion de la saison, nous n’irons donc pas très loin dans l’exploration du côté fragile de Rudy. Malgré tout, il est intéressant de voir le personnage explorer cette partie de lui après avoir été contraint de faire abusivement le clown dernièrement. Il faut dire que l’histoire du troisième Rudy psychopathe fut éprouvante, il fallait lui laisser le temps de s’en remettre.

Enfin, Greg, l’agent de probation montre qu’il est encore meilleur que le fut Shaun à sa place. Il décroche la palme entre ses interventions au bord de la crise de nerfs et son passage époustouflant au karaoké. Dire qu’il est plein de surprises ne couvre pas complètement le sujet. En tout cas, il participe à entretenir l’humour d’un épisode qui n’en manquait pas, et de loin – de très loin.

Ce septième épisode fait donc beaucoup rire, apporte des développements intéressants et montre qu’Abbey a du potentiel. Pour Alex, voir son histoire se conclure est un soulagement, mais cela entache un peu le reste, ce qui n’aide clairement pas le personnage à gagner en sympathie. Quoi qu’il en soit, l’heure de la conclusion arrive et cet épisode met en forme en attendant.

Tags : Shaun Dooley moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link