Primeval - Series 3, Episode 3

Cutter, Connor, Abby et Becker se rendent à l’hôpital pour s’occuper d’une anomalie qui vient de faire son apparition. En leur absence, Helen et ses clones prennent d’assaut the ARC.

ITV nous annonçait une mort tragique, mais avant d’en arriver là, l’épisode débute plutôt bien. Ainsi, notre fine équipe se rend à l’hôpital, où une anomalie a fait son apparition, et de celle-ci sort des petits dinosaures un peu rongeurs, mais pas méchants. Seulement, ils sont venus en nombres, et aiment bien la tuyauterie et autres réseaux à espace réduit du lieu, ce qui complique la tâche pour mettre la main dessus. Pour complexifier leur mission, un journaliste est décidé à prouver à sa supérieure que les dinosaures sont bien présents à notre époque, et ils enferment Abby, Nick et une femme sur le point d’accoucher dans une pièce, alors que Connor et Becker recherchent les bêtes à quatre pattes.

Jusque-là, tout va plutôt bien, il y a de bonnes blagues, le cliché de la femme qui accouche s’en sort bien, et Cutter est même assez social. Ça faisait un moment qu’on ne l’avait pas vu aussi vivant.

Malheureusement, le ton ne va pas rester ainsi, et surtout, on va se retrouver à piétiner avec forces insistances. Car pendant tout ce temps-là, Helen et ses clones ont pénétré the ARC, à l’aide d’un clone de Nick. On en sait un peu plus sur l’armée qu’elle trimballe, la façon dont elle a vu le jour, ainsi que les motivations de l’ex-madame Cutter. Ce n’est pas encore suffisant pour crédibiliser sa présence, mais au moins, nous avons une légère idée de quoi il retourne : elle veut empêcher le futur de se produire. Ici, il n’est pas question de SkyNet, mais d’un monde tout aussi détruit, si ce n’est qu’il y a des bestioles étranges et malignes, la disparition de l’être humain et la désolation.

L’épisode s’enfonce totalement une fois que l’on quitte l’hôpital et que tout le monde se trouve au sein de the ARC. Prête à tout faire sauter, Helen veut avant tout savoir à quoi sert l’artefact qu’elle a ramené, car il est important. Personne ne le sait (sauf nous, grâce à un petit effet spécial), mais c’est au fond le moindre de nos soucis sur le moment, car elle est surtout décidée à faire la peau à Nick, responsable du futur qu’elle a vu, selon elle. Un acte qui tarde à venir. Non pas que la perte de Cutter ne soit pas symbolique, loin de là (Douglas Henshall ayant annoncé son départ en début de saison, c’était évident que cela allait arriver), mais on fait des allers et retours forcé, on tourne autour du pot, étirant en longueur autant qu’on peut pour remplir le dernier tiers de l’épisode.

Jusqu’à la fin tragique qui attend Nick Cutter. Concluant l’épisode. La série continue donc de perdre ses personnages, mais cette mort-ci est un peu plus symbolique, le personnage fut le point de départ de l’aventure et le cœur de la série à ses tout débuts.