Primeval - Series 3, Episode 5 (3.05)

L’équipe tente de lutter contre un champignon mangeur de chair, qui menace l’ensemble de la population, après être arrivé via une anomalie.

Il est temps d’intégrer définitivement Danny Quinn à notre équipe, qui va, une nouvelle fois, perdre un membre, mais cette fois-ci, la personne s’en ira en vie.

Avant d’en arriver là, un champignon arrive dans notre monde à travers une anomalie, et contamine quelques personnes. Il faut alors contenir la menace. Le danger va prendre une drôle de tournure quand ce dernier se met à prendre totalement possession des gens qu’il contamine. Des champignons sur pattes, voilà ce que nous avons !

Pour aider The ARC, Danny Quinn est venu leur rendre visite, ou plutôt, a pénétré les lieux par effraction, bien décidé à faire son trou. Ce n’est pas très subtil comme technique pour intégrer le personnage, et si on passe sur son surplus de d’énergie, l’homme apporte sans conteste une certaine fraicheur et un nouveau dynamisme, qui, au vu de la chute, va être plus que nécessaire dans les épisodes à venir.

Beaucoup de chamboulements ont lieu au sein de Primeval, sur le plan de ses protagonistes. Ici, l’épisode arrive à donner quelques lignes de dialogues à tout le monde, dont Sarah Page, qui ne sert pas à grand-chose depuis son intégration dans le show, et le Captain Becker.

Christine aimerait placer un de ses hommes au sein de The ARC, mais à la fin, Quinn aura suffisamment fait ses preuves pour que Lester juge bon de l’intégrer, coupant au passage, pour son plus grand plaisir, l’herbe sous le pied de la femme dont on ne sait rien, si ce n’est que ses intentions ne sont pas bonnes. Il y a un manque de finesse dans l’écriture du personnage qui n’aide aucunement cette story-line.

Quinn rejoint donc l’organisation, pour apprendre que Jenny Lewis la quitte. Après avoir failli mourir, c’est un peu le bout de la ligne pour elle. Nick Cutter est mort, Claudia Brown semble la hanter, et elle n’a plus de raison d’être là. Deuxième départ en deux épisodes, et avec un autre personnage majeur de la série, c’est un peu violent, il faut le reconnaître.

En cette troisième saison, Primeval doit gérer ses divers départs et introductions des personnages. Cette valse n’est pas facile, et le début de saison est assez témoin d’une baisse qualitative, déjà entamée dans la seconde saison. Cet épisode réussit quand même à fournir une bonne dose d’action, et essaie de donner une place à chacun. Les nouveaux composants de The ARC doivent réussir à s’imposer, c’est maintenant plus qu’une obligation.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire