Robin Hood – Too Hot to Handle (3.07)

Une canicule touche Nottinghamshire et le peuple à soif. Prince John bloque l’eau de façon à pouvoir la livrer lui-même et être ainsi aimé par ses futurs sujets. Isabella va alors prévenir Robin, mais celle-ci et démasquée et ensemble ils courent vers un piège.

Robin Hood a toujours usé de quelques facilités avec la mise en place de ses contextes. Aujourd’hui, une vague de chaleur, comme ce n’est pas de chance. Forcément, plus d’eau, pire, il y a des bébés et des personnes âgées qui risquent de mourir si la situation ne change pas rapidement.

Toute cette histoire va donc nous placer des enjeux importants pour plusieurs choses, mais principalement pour permettre à Robin de ne jamais douter de sa place et de son rôle dans la bataille. Étonnamment, il doit y réfléchir, car Isabella est prête à l’aider à réaliser son rêve : fonder une famille et vivre une vie paisible. Seulement, là où lui, justement, pense aux gens qui ont besoin de son aide, elle, et bien, elle ne songe qu’à elle.

Pour ne rien arranger, John va découvrir la duplicité de la sœur de Gisborne, et nous voilà partis dans une suite de remises en question de loyauté, de découverte de traitrises et de combats à l’épée. Pour ce dernier point, on est servi, car le coordinateur des cascades s’est senti inspiré et nous a concocté des échanges rythmés avec plus de deux épées et d’autres accessoires qui rendent l’ensemble assez plaisant à regarder. Le plus étonnant est que je n’ai pas souvenir d’avoir été surpris par ce genre de chose dans la série précédemment.

Donc, ça se trahit, mais pas seulement, ce qui donne à Toby Stephens l’occasion de jouer les caractériels légèrement allumés. Le rôle lui va si bien. D’ailleurs, tous les changements de casting de cette saison se révèlent véritablement bénéfiques. Par exemple, en l’absence de Robin, Tuck se montre être un leader convaincant, surtout que Much, Alan et Little John peuvent en profiter pour ne pas rester à attendre Robin. Pour Isabella, j’ai du mal à accrocher, le fantôme de Marian ne veut pas s’en aller et la sœur de Guy est vraiment trop forcée dans l’histoire. Heureusement, sa personnalité va permettre de mettre un peu de piment dans sa romance avec le hors-la-loi, ce qui est bienvenu.

Bref, depuis l’arrivée de Prince John la semaine dernière, cette saison de Robin Hood parait avoir acquis un nouveau souffle qui lui fait du bien. On a du rythme, de l’action, des relations plus compliquées, et quelques rebondissements inattendus. Bon, la série reste ce qu’elle est et ne se débarrasse pas de ses mises en place d’intrigue peu crédible et de raccourcis facilement évitables, mais visiblement trop faciles à emprunter.