Robin Hood – Total Eclipse (3.01)

Robin revient en Angleterre avec en tête une seule chose : venger la mort de Marian. Après un combat contre Gisborne, le célèbre hors-la-loi est annoncé comme mort, mais frère Tuck qui vient juste d’arriver le sauve et le pousse à reprendre son rôle dans le combat qu’il avait décidé d’abandonner.

Pour débuter sa saison 3, Robin fait la part belle à son nouveau combattant, le célèbre frère Tuck. Il faut dire qu’il y a eu pas mal de départs et qu’il faut commencer par combler le vide. Mais il ne faut pas pour autant croire que les choses ont vraiment changé. On a toujours le Shériff qui crie victoire beaucoup trop tôt, les compagnons de Robin se font prisonniers pour mieux se faire libérer et à la fin, tout est bien qui finit bien. Standard quoi.

La chose qui a finalement le plus évolué entre les saisons – en plus de la garde-robe des personnages -, c’est la conjoncture du pays qui va pousser le Shériff dans ses retranchements et qui permet d’installer les grands angles à explorer pour cette saison. Guerre, complot, traitrise,… ça ne change pas réellement, mais la pression se fait bien sentir.

Voilà, le tour est fait. Maintenant, dans la forme, ce Season Premiere débute à la fois de manière efficace et désolante. Efficace, car il y a une bonne dose d’action, le rythme est soutenu et les rebondissements s’enchainent avec fluidité. Désolante, car la mise en scène est parfois proche du médiocre, le premier combat contre Gisborne donne d’ailleurs la mesure. C’est tellement excessif que les acteurs ont vraiment du mal à y croire eux-mêmes et ça se ressent réellement. Jonas Armstrong se retrouve à devoir radoter d’un bout à l’autre, tandis que Richard Armitage tente de ne pas s’enfoncer trop profond avec ses scènes qui lui demandent d’en faire des tonnes. Le nouveau, David Harewood, en plus d’être favorisé par l’aspect neuf de son personnage, profite que toute l’attention est portée sur lui pour sortir son épingle du jeu. On ne va pas s’attarder sur Keith Allen qui n’a pas changé d’un iota et qui nous donne son Shériff habituel.

Bref, l’ensemble est assez laborieux et après une saison 2 déjà bancale, on peut espérer que cela va rapidement s’engager sur une voie plus prometteuse. On va laisser le temps à tous les nouveaux personnages de prendre leur place avant de commencer à spéculer. Ce Season Premiere a le mérite de passer assez vite, ça ne compense pas les trop nombreuses faiblesses, mais c’est quand même divertissant.