Ben est en infiltration dans une cellule d’Al Qaeda qui prévoit une attaque à la bombe dans Londres. Lucas se rappelle un interrogatoire qu’il a subi en Russie, où on le questionnait sur Sugar Horse.

L’intrigue russe se construit, alors que Ben est pour la première fois en infiltration. Comme beaucoup d’autres agents du MI-5, il passe donc par cette étape, et qui ressemble à temps d’autres. Un petit appartement, un lieu qu’il partage avec un autre homme de leur cellule, et la mission d’en découvrir un peu plus. Il se relèvera plus facilement que Jo de cette histoire, qui, sur le plan psychologique, devient de plus en plus fragile. Difficile de l’imaginer continuer pendant longtemps ce travail si elle n’arrive pas à se détacher plus. Il faut dire que l’on voit dans cet épisode que Lucas North possède définitivement la froideur d’un certain nombre de ces prédécesseurs. Comme Ros, qui fait ici ses premiers pas en tant que chef de la section D.

Comme on nous le fait remarquer, Ros est fait dans le même moule qu’Harry Pearce, ce qui, d’ailleurs, la met en première position le jour où il faudra lui succéder (il s’agit quand même d’un des derniers survivants, avec Malcolm, des débuts de la série). Elle est directe, et réaliste. Parfois trop rigide, pourrait-on dire. Sa nouvelle position la rapproche d’Harry, mais pas assez pour être dans la confidence des plans de ce dernier. En effet, après avoir eu un flash peu agréable, Lucas North vient lui raconter qu’on l’a interrogé sur l’opération Sugar Horse,  mais il ne sait pas ce que c’est. Son patron si, et il s’agit d’une affaire ultra secrète qui conduit Harry a demandé l’aide de son mentor pour débusquer la taupe qui a dû informer la Russie sur l’affaire. On le voit un peu venir, et les scénaristes sont assez intelligents pour ne pas jouer dessus : dès qu’Harry s’en va, Bernard, le mentor, passe un coup de fil.

Nous avons donc ici droit à une mission d’infiltration assez classique pour l’univers de la série, mais qui offre l’occasion de faire progresser Ben dans son travail. L’épisode est bien étoffé grâce à l’idée qu’une taupe informe la Russie, définitivement l’adversaire de la saison.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire