Avec l’économie britannique au bord de l’effondrement, Ros est forcé d’infiltrer la City pour tenter d’attraper un financier qui veut voir le pays ruiner.

Ros Myers fait de l’infiltration dans le monde des finances. Un thème d’actualité, même si les échos ici ne sont pas forcément aussi fort qu’on n’aurait pu le présager. D’ailleurs, l’affaire ne se révèle pas des plus complexes, il y a eu bien plus recherché dans la série. Ainsi, on ne peut pas dire que le développement de cette intrigue soit des plus captivants, et le rebondissement se fait presque attendre.

Il y a quand même du bon. Lucas North se retrouve a jouer le fiancé de Ros et l’un des hommes au travail le reconnaît. Sur le coup, on se dit que c’est une ficelle scénaristique, et que c’est un peu abusé (la série n’en n’utilise d’aussi facile que très rarement), Lucas ayant été en Russie pendant les 8 années qui viennent de s’écouler. La surprise est donc la liaison entre l’infiltration et la mafia russe. Même Lucas, quand il voit l’homme, se dit qu’il lui est familier. Cette saison, l’ombre russe se fait donc sentir à tous les épisodes. C’est aussi l’occasion – presque – pour notre espion de tirer définitivement un trait sur son ex-femme. Cette dernière lui fournit les informations qu’il souhaite sur l’homme, mais elle lui fait comprendre qu’elle ne sera pas sa marionnette. S’il était assez évident qu’il avait encore des sentiments pour elle, et que cela n’a pas disparu, la symbolique avec la photo du couple qu’il déchire est assez claire quant au fait que Lucas va de l’avant, sans regarder en arrière.

Bien plus intéressant que l’intrigue financière et qui d’ailleurs prend une bonne place de l’épisode, c’est l’enquête sur la fuite au sein des services secrets et les soupçons autour de Connie. Alors, on se doutait un peu qu’elle n’était pas coupable, et cela sera confirmé par un enregistrement d’Hugo, l’homme avec qui Harry était allié pour le dossier Sugar Horse. Cette cassette est d’ailleurs assez légère. Hugo n’a quand même fait cela juste pour innocenter Connie, il a dû dire ou faire autre chose ! De toute façon, on ne va pas trop trainer, car les soupçons d’Harry vont bientôt pouvoir se tourner vers une nouvelle cible, qu’on sait coupable : Bernard Qualtrough.

Un épisode qui n’est pas des plus attrayant dans son intrigue principale, par rapport aux précédents, mais qui est bien compensé par le reste.

On termine sur la vidéo promo du prochain épisode :

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire