Spooks/Mi-5 – Series 6, episode 5
La section D apprend qu’un vendeur d’armes Russe, Valentino, vient à Londres pour vendre une « nuclear blueprints » à l’Iran. En route pour l’arrêter, Adam va se faire agresser et y répondre, conduisant l’homme à l’hôpital, dans un état critique, et Valentino aura échappé au MI-5.
L’homme qui a agressé Adam se révèle être un journaliste enquêtant sur la bombe de Tehran. Le résultat de toute cette histoire pourrait alors être désastreux.
Yalta aide Ros à retrouver Valentino, en échange, elle doit poser des micros au Grid. L’équipe attrape Valentino et localise le « blueprints ». Ils relâchent Valentino dans l’espoir qu’il les conduisant à ses acheteurs. Mais Valentino va se suicider. Ils vont envoyer quelqu’un à sa place, mais l’histoire va se boucler par la découverte que les USA ont arrangé toute l’affaire.
Ana finit par revoir Ana pour une dernière fois. Mais celle-ci va le droguer et le laisser se noyer. Ros apprend par une source qu’Adam a été compris et arrive juste à temps pour le sauver. Ana est prête à échanger des informations contre sa vie, dont celle que son pays a acheté les « blueprints ».
Ros finit par fermer la porte de la salle de bains, laissant Adam seul, et tire deux coups de feu.

Un épisode où les intrigues s’entrecroisent, où tout est lié, quasiment du début jusqu’à la fin. Il faut être bien présent et faire attention à ce qui se passe. L’homme que Jo rencontre se révèle être le journaliste à qui on envoie les photos d’Adam, se défendant dans la rue bien que cela passe plus pour une agression. La relation avec le journaliste, nous l’avions eu avec Zoe. Là, je ne crois pas qu’il y est de suite, à moins que l’homme soit insistant. Jo n’a pas apprécié la blague, à l’évidence.
Adam est assez dans le pétrin dans l’épisode, et il devrait tirer leçon de son erreur ce coup-ci vu qu’il a failli y perdre la vie.
Tout le monde tire des ficelles à droite à gauche : la CIA, l’Iran, et au milieu, le MI-5. Résultat, ils n’obtiennent pas ce qu’ils voulaient, et cela risque de s’éterniser encore. Le mari d’Ana lui a demandé de tuer Adam. On paraissait nous le présenter comme plus aimable que ce que croyait l’agence. Il semble que ce soit faux. On ne sait encore où on se situe, ce que vaut alors le consul. Pour le moment, tout ceci est assez obscur. Qui tire les ficelles ? Je pense qu’il doit y avoir quelqu’un au dessus du consul, ce dernier n’étant clairement pas blanc comme neige.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire