Survivors – Episode 6 (fin de saison)

Abby et les autres reçoivent la visite de la Samantha Lewis. Cette dernière, accompagnée de Dexter, annonce qu’elle a reformé le gouvernement et impose sa loi. Le laboratoire part à la recherche d’Abby.

Survivors arrive au terme de sa première saison. Pour cela, on a le droit à un rassemblement de diverses intrigues développées durant les 5 précédents épisodes. C’est donc le retour  de Samantha Lewis. La voilà maintenant à la tête d’un pseudo gouvernement et, suivant sa vision tordue du monde, compte forcer tous ceux qu’elle trouve à la rejoindre et à travailler dans ce qu’ils sont doués, pour reconstruire. Bien entendu, les libertés individuelles ne sont pas au programme, mais elle est généreuse, ce coup-ci, elle sera prête à trouver une tâche que ce bon a rien d’Al peut accomplir.

Les choses se bousculent, ça tourne mal, Tom commence à régler des comptes à coup de fusil à pompe, mais Naj, lui, a peur et décide de rentrer chez lui. Tout le monde se lance forcément à sa recherche, mais ils ne sont pas les seuls à pratiquer cela, vu que nos mystérieux laborantins ont aussi envie de mettre la main sur quelqu’un : Abby.

Tout converge, lentement, mais surement, vers une fin où l’effet de surprise n’aura pas sa place, bien au contraire. Ce ne sont pas les problèmes dans lesquels Naj va s’empêtrer, ou les longues discussions en attendant la nuit, qui vont y changer quelque chose. Au contraire, cela ne fait qu’amplifier l’ennui.

La série est renouvelée pour une seconde saison. Cela est tellement peu surprenant pour la BBC qu’elle a planifié un cliffhanger pour cet épisode. On restera donc dans l’expectative. Que va-t-il arriver à Abby ? Greg va-t-il s’en sortir ? Al et Naj rejoindront-ils leurs amis ?

Que de questions. On peut toutefois espérer qu’Adrian Hodges a appris des erreurs de cette première saison pour nous fournir une nouvelle série de 6 épisodes pourvus d’un rythme plus soutenu et alléger de quelques clichés.

En attendant, il y avait de bonnes choses au menu de ce series finale, mais le cuisinier peine une fois de plus à fournir. Le début sans vraiment être totalement cohérent, donne du rythme, mais le reste trainera des pieds pour nous faire patienter jusqu’au cliff. Construction typique et sans grand intérêt. Un final au même niveau que le reste.