Survivors - Series 2 Episode 6 (fin de saison)

Abby est persuadé qu’elle a vu Peter avec Whitaker. Quand ce dernier sera interpellé, il refusera de donner la position de l’enfant. Au laboratoire, une scientifique a survécu et elle a fini par développer le vaccin. Il ne lui reste plus qu’à le tester.

L’épisode de la semaine dernière avait bien mis en place tous les pions nécessaires pour qu’on aborde cette conclusion le plus rapidement possible. Ce n’est pas pour ça que les choses vont se précipiter, bien au contraire, car tout va se dérouler comme on aurait pu le prévoir.

Whitaker refait surface et est donc fait prisonnier. Greg cherche à saisir ce qui s’est passé, ce qui est à l’origine des cartes postales cryptiques et de ce laboratoire. Il va finir par mettre la main sur certaines informations assez troublantes qu’il refusera de comprendre. Il est même étonnant qu’un homme comme lui mette autant de temps à recoller les morceaux. Pour cela, il va d’ailleurs falloir l’intervention de Landry, l’homme de la compagnie.

L’épisode va se conclure là-dessus, sur une confrontation aux enjeux majeurs. C’est un peu ce que l’on attend depuis le début, que cette organisation secrète se dévoile un peu et offre à cette histoire de virus une véritable consistance. Il était facile de deviner qu’il n’était pas sorti de nulle part et que la compagnie pharmaceutique – ou ce qui la contrôle – était en partie responsable. Le problème c’est que tout ceci restait vraiment en retrait alors que c’est là que se trouve clairement le mystère le plus intéressant de la série.

Mais avant d’y arriver, comme je le disais, il va falloir passer par une suite d’évènements prévisibles. Le virus doit être testé et on donne le job à Al, vu que la mort de Sarah semble suffisante pour fournir au personnage des motivations. C’est faible, surtout vu l’attachement qu’il porte à Najid et que Sarah lui a fait promettre de prendre soin de lui. Mais il fallait que quelqu’un se dévoue…

Tom, lui, est éternellement cet être froid et blasé qui voit le mal partout. Anya lui reproche encore et encore. Et elle finira par se rendre compte qu’il a raison. Dommage que leur relation soit restée si longtemps figée entre l’idéalisme stupide et l’obstination, il n’y a pas vraiment de place pour autre chose.

Abby, elle, est obsédée par Peter. On ne sait pas trop comment il s’est retrouvé là, vu que la dernière fois qu’on l’a vu il était avec Billy. Mais passons, vu que sa mère va finalement le revoir. On boucle enfin cela.

Au final, ce Season Finale se déroule de manière plutôt convenable, malgré, bien entendu, sa prévisibilité. Adrian Hodges joue la sécurité, mais offre quelques scènes d’action et une dose de suspens qui aident à faire passer tout ça. Ajoutons que les ultimes révélations, sans surprendre, permettent à la mythologie de la série d’être renforcée, et ce n’est pas un mal.

On nous laisse sur un cliffhanger un peu faible et on ne sait pas s’il va y avoir une suite.