The Mentalist : Recherche désespérément un criminel digne d’intérêt

Depuis sa reprise en septembre, The Mentalist n’est pas parvenue à rebondir sur quoi que ce soit de pertinent. En fait, la troisième saison montrait les premiers gros signes de fatigue, mais avait profité d’un season finale suffisamment enthousiasmant pour faire légèrement/temporairement oublier où on en était.

La reprise fut décevante à plus d’un titre, les scénaristes se refusant de construire quoi que ce soit sur les fondations qu’ils ont pourtant eux-mêmes fièrement posées. Le souci est que même si la série n’a jamais été plus qu’un procedural relativement divertissant bien qu’à l’ambition limitée, elle restait justement divertissante. Cela fait donc une saison et demie que ça se dégrade et on atteint le point où même l’évocation de Red John ne me fait plus sortir de l’état de torpeur dans lequel je plonge dès les premières notes d’ouverture de l’épisode.

La reprise de janvier confirme malheureusement encore cela, car même en impliquant le célèbre et insaisissable tueur en série, ça n’est plus captivant. L’unique réel intérêt que peut encore créer une sorte de motivation est bien entendu Patrick Jane. Pas qu’il soit plus développé ou quoi que ce soit d’autre, on est juste au niveau où savoir jusqu’où il est capable d’aller est la seule chose qui parvient à éveiller ma curiosité et cela s’estompe de plus en plus également.

Il a prouvé qu’il pouvait tuer et faire tuer. L’idée est que pour lui, la peine de mort sans procès, ce n’est pas une option à rejeter, loin de là. C’est ce qu’il y a de fascinant avec Jane, son sens de la justice déviant des normes qui régissent le monde dans lequel il évolue. Il n’est pas foncièrement bon, mais il existe dans une série dont l’univers est relativement dénué de nuances. C’est plein de braves gens et c’est également totalement aseptisé. Au milieu de cette zone de confort, Jane est la part d’ombre qui fascine, car il est en total désaccord avec le reste. Cela dit, les scénaristes sont d’une timidité maladive et n’osent que très rarement exploiter le côté obscur de leur show. Résultat, c’est devenu soporifique, d’autant plus que parmi les personnages secondaires, seul Cho réussit encore à offrir quoi que ce soit d’un minimum intéressant et ça ne va pas très loin pour autant.

Je ne sais pas si The Mentalist délivrera un jour ce qu’elle semble vouloir nous promettre à demi-mot, mais en attendant, Patrick Jane ne parvient plus à maintenir en vie le maigre intérêt que j’avais encore pour cette série. Je vais donc m’en éloigner un peu tout en essayant vaguement de garder un œil dessus pour voir si les choses changent, bien que je n’y crois pas trop.

Tags : The Mentalist Patrick Jane moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link