The Secret Diary of a Call Girl – Series 3, Episode 1 & 2

Le livre de Belle vient de sortir, et s’annonce être un succès. Son éditeur parle déjà d’un second volume, alors que sa vie va se compliquer, entre la recherche d’inspiration et sa sœur.

Après une saison 2 de qualité, Secret Diary of a Call Girl est de retour pour de nouvelles aventures. Comme la fin de la précédente saison nous l’annonçait, notre call-girl appartient maintenant au monde huppé de la littérature, et s’apprête à faire de son livre un best-seller.

Pour le lancement, Secret Diary joue la carte de l’excès libérale, qui, même si cela peut étonner, ne fut pas véritablement exploitée par le passé. Elle réussit donc cette épreuve avec un succès moindre. L’idée est que face à son deuxième roman, Belle va devoir tirer de nouvelles histoires encore plus chaudes, extravagantes, colorées et psychologiques de son travail. Pour ce faire, on décide de nous illustrer le propos avec différents clients et lieux. La fiction de Belle ne s’accommode que moyennement de la réalité de l’existence, et parfois, cela tombe complètement à plat. Heureusement, ce n’est pas le cas à toutes les scènes, et certaines sont épaulées par des one-liners diablement efficaces.

L’univers de la call-girl se voit ainsi compléter par un éditeur fort investi dans son travail, incarné par James D’Arcy. Une scène suffit amplement à cerner ce qui se passe sous nos yeux et le développement à venir entre les deux protagonistes. Bien entendu, le propos – et la construction de la future relation – va se faire à coups de plusieurs scènes qui ne trouvent pas toutes un but.

Là où ce début pêche aussi, c’est la trop grande séparation entre Belle et ses amis, Ben et Bambi. Elle mène son business – de call-girl et d’auteure – de son côté, tandis que les deux autres font de même. L’arrivée de la sœur à la fin du premier épisode offrira à Ben une opportunité – pas très inspirée – de s’imposer un peu dans le second, mais ce n’est pas avec Jackie et la fin de son mariage que l’on trouve du matériel réellement intéressant. S’il serait assez intéressant de voir le monde de Belle et Hannah entrer en collision, Jackie apparaît juste comme un obstacle – un peu trop moralisateur et brouillon – pour réellement tirer son épingle du jeu.

Il faut alors se tourner vers la jeune et pétillante Bambi, qui avait déjà fait preuve la saison dernière de suffisamment de caractère pour que l’on s’attache à elle. Ici, entre son envie de gagner plus d’argent, la discrimination raciale qui s’ensuit et Belle refusant de la laisser entrer chez elle où se trouve sa sœur, car elle est ‘a whore‘, on obtient des répliques et des scènes drôles et inspirées.

Au final, ce n’est pas la meilleure reprise de Secret Diary of a Call Girl, mais l’ensemble possède son lot de moments convaincants et surtout, cela pétille beaucoup, comme seule Secret Diary en a le secret.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire