Belle essaie du mieux qu’elle peut de rester dans le droit chemin, pour être avec Alex, mais quand Stephanie vient la voir pour lui proposer un dernier travail, la tentation est forte.

La seconde saison de Secret Diary touche à sa fin, et on savait pertinemment qu’Hannah n’allait pas définitivement mettre au placard Belle. Il n’empêche, les choses sont bien agencées, et réserver un peu de surprises.

Hannah a quitté son travail, mais ne l’a pas annoncé à Alex, et en cherche un nouveau. Ben, qui a une nouvelle fois mis au placard ses sentiments plus qu’amicaux de côté, pour redevenir un véritable ami, essaie de l’aider et lui fait quelques suggestions, comme écrire un livre. Elle a sûrement pleins d’histoires à raconter, là-dessus, pas de doute. Il va même pousser jusqu’à lui arranger un rendez-vous avec un éditeur, mais sous la pression, Hannah n’y arrive pas, n’étant déjà pas capable d’écrire plus d’une phrase. C’est là qu’elle va céder à la proposition de Stephanie : faire un dernier travail.

On ne le voit pas forcément venir tout de suite, mais la logique prend le dessus, et on finit par vite savoir qui se cache derrière la porte de la chambre d’hôtel, avant qu’elle ne s’ouvre. Les réactions d’Alex pour ce final sont plus mesurées et posées. Autant il aime Hannah, autant il a réalisé que sans Belle, ce n’est pas la même chose. À l’arrivée, il reste toujours Ben, ami infaillible malgré ses faux pas, et puis, Bambi, qui a fini par vraiment trouvé sa place dans l’univers de call-girl, qui n’est plus la débutante, et qui arrive aussi à conserver sa fraicheur et sa gentillesse qu’elle peut avoir quand elle est avec Belle/Hannah – pour elle pas de différence.

Alors, finalement, de cela, Hannah aura appris une chose : elle est aussi Belle. Ce ne sont pas deux femmes séparées, mais la même, qui ne vivent bien qu’ensemble. Et, elle va l’écrire ce livre. Malgré la perruque et le maquillage, on peut quand même se demander comment sa famille a pris la nouvelle, car quand on la connaît, elle est facile à reconnaître.

Les aventures de Belle s’achèvent donc sur un épisode concluant les intrigues de la saison. Si suite il y a, nous serons ravis de retrouver la call-girl, qui a cette année, plus que fait ses preuves, passant de série juste sympathique, mais manquant singulièrement de développement, à une série bien plus abouti et maitrisé, que l’on a suivi pendant huit épisodes avec grand plaisir.

S’il n’y a pas de suite, on tient ici une fin plus qu’à la hauteur.