Torchwood – Adam (2.05)
Adam, un alien qui se nourrit des souvenirs des autres, infiltre Torchwood. Alors que Gwen oublie complètement Rhys, Jack se remémore sa jeunesse et les morts de son père et de son frère. Ianto va commencer à trouver des incohérences dans cette histoire.

Le concept de base semblait assez moyen, pour ne pas dire prétexte à un ratage total. De ce fait, c’est une semi-bonne surprise, car, même sans être une réussite, l’histoire reste assez crédible, et permet à certains personnages de s’en tirer sans trop de problèmes.

Bien entendu, on est dans Torchwood, par conséquent, il ne faut pas trop s’attendre à de la logique ou même à une certaine cohérence d’un bout à l’autre de l’épisode. Dès le commencement tout est clair, et nous devons regarder les membres de Torchwood être dans leurs rêveries. D’un côté, Tosh et Owen se retrouvent dans une espèce de triangle amoureux bidon avec Adam, de l’autre Jack est perturbé par son passé, et enfin, Gwen ne se souvient plus de Rhys. Cette dernière histoire est celle qui prend le mieux, le couple se montrant beaucoup plus touchant et réaliste dans leurs réactions que Tosh et Owen, qui frôlent le ridicule.

Jack et son passé, ça aurait pu être une bonne idée, si dès le départ, ce passé avait été développé plus loin qu’un simple évènement. Le problème, c’est qu’à la base, il ne s’en souvenait déjà pas, et donc, cela n’influencera pas le personnage. En fait, rien ne changera suite à tout ça, et c’est surement là le plus gros problème. On nous fait un épisode où les personnages font face à des sentiments et des souvenirs qui les changent, et on efface tout. Le pire étant bien sûr la séance « remember » dans la salle de réunion, où tout le personnel entre en transe après avoir regardé une animation et baissé la lumière. On est à la limite du ridicule.

Bref, partant d’une idée bancale, dont le défaut majeur de son évolution est peut-être aussi sa planche de salut. Ne pas se souvenir des évènements nous évite d’avoir à y revenir. L’épisode ne se révèle pas trop ennuyeux à regarder, sauf peut-être les scènes entre Toshiko et Owen qui sont légèrement agaçantes. Le problème de la série est d’avoir trop d’idées dont le développement et les conclusions sont à moitié pensés.