Arctic Air – Out of a Clear Blue Sky (1.01)

Afin de mener une grosse affaire, Bobby revient à Yellowknife, sa ville natale où est basée Artic Air, l’entreprise fondée par son père. Celle-ci rencontre des soucis, surtout Mel, le co-fondateur qui la gère et qui a des problèmes de cœur.

Nouvelle série canadienne de la chaine CBC, Arctic Air se propose de nous emmener dans le ciel du Canada et, plus particulièrement, dans des zones où la nature a encore le pouvoir.

L’histoire se centre sur Bobby Martin, le fils d’un pilote légendaire qui a fondé Artic Air. La compagnie aérienne est toujours en activité, mais lui n’en détient que 25%, étant parti dans le sud pour obtenir une éducation et faire quelque chose d’autre de sa vie. C’est plus ou moins le retour moyennement bien accueilli du fils prodigue.

Ce premier épisode nous présente donc l’univers de Yellowknife, la petite ville où est basée Artic Air, mais surtout, celui des pilotes. Bobby reconnecte avec beaucoup de monde, puisqu’il est également là pour un mariage. On rencontre ainsi la famille, quelques vieux amis, l’ancien amour et son père hargneux, et enfin un investisseur sans scrupule avec lequel Bobby doit faire affaire. Cela fait beaucoup de personnages et la série se transforme en peu de temps en un Who’s who de la télévision canadienne – et tout le monde n’a pas encore été introduit.

Quoi qu’il en soit, Arctic Air est officieusement totalement inspiré par Ice Pilots, une émission docu/real tv qui suit des pilotes d’une petite compagnie aérienne dans les régions les plus froides du Nord canadien. C’est une promesse d’aventures et de beaux paysages. Pour le premier point, cet épisode d’introduction délivre, bien que les scénaristes en font un peu trop pour y parvenir, et pour le second point, c’est étonnement sobre, et c’est presque dommage.

Cela dit, le drama semble avant tout destiné à s’orienter sur les personnages, et Bobby est plein de potentiel dans le genre. Il n’est pas particulièrement dépeint comme quelqu’un de foncièrement bon, c’est un coureur et un affairiste. Certes, le retour à la maison et les quelques mésaventures qu’il traverse vont commencer à lui rappeler d’où il vient, mais ça ne change pas spécialement qui il est. Par contre, pour le reste, on accumule les portraits unidimensionnels et les platitudes en tous genres qui rendent caricaturaux plus d’un dialogue.

Arctic Air possède des atouts de taille, promettant un joli dépaysement et de l’aventure, mais l’écriture souffre de grosses faiblesses qui seront difficilement compensables par la suite. Le divertissement se présente tout de même comme étant des plus honorables et le petit univers d’Artic Air, à défaut de s’annoncer très profond (ou même un peu), est indéniablement sympathique.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link