Atlantis – The Earth Bull (1.01)

Atlantis - The Earth Bull (1.01)

À la recherche de son père qui a disparu au fond de l’océan, Jason se retrouve lui-même perdu, échouant sur une plage près d’une cité. Il apprend rapidement qu’il se trouve à Atlantis et l’Oracle du temple de Poséidon lui révèle qu’il n’est pas arrivé là par hasard, son destin l’attend.

Pour remplacer Merlin qui s’est achevée après 5 saisons, BBC One s’est tournée vers Howard Overman, créateur de la série Misfits, pour qu’il donne le jour à un show familial afin de remplir la case désormais libre du samedi en début de soirée. C’est ainsi qu’Atlantis est née, développée pour toucher le même public que celle qui la précède en nous entrainant dans une nouvelle aventure où mythes et légendes ont le droit d’être revisités, mélangés et remodelés.

L’histoire nous conduit ainsi auprès de Jason dont le père a disparu en mer. Un sort tragique qui est aussi réservé à son fils, puisque c’est au fond de l’océan que Jason semble destiné à périr au début de ce premier épisode. Il y a bien entendu un twist, le héros ne pouvant pas mourir si tôt et si tragiquement. Voilà donc Jason qui se réveille sur une plage dans une contrée mystérieuse, au pied de la cité Atlantis. L’aventure peut alors commencer.

L’introduction délivre le minimum sans fioriture, allant droit au but, que ce soit pour suggérer les secrets entourant Jason, pour présenter les amis qu’il se fait rapidement ou encore pour expliquer les dangers qu’il doit affronter. On ne peut pas dire que la subtilité soit de mise, mais cela est tout de même fait sans trop de lourdeurs grâce à un rythme relativement bien entretenu. On peut regretter des dialogues parfois trop explicatifs et l’utilisation de certains poncifs qui rendent l’ensemble plus simpliste que cela était nécessaire. Néanmoins, Atlantis s’ouvre avec une efficacité appréciable qui laisse clairement de la place pour des développements futurs.

L’idée semble surtout de délivrer l’aventure familiale que l’on est en droit d’attendre d’un tel show. La mythologie entourant Jason est dessinée en arrière-plan, mais il faudra regarder la suite pour savoir de quoi il retourne réellement. Pour le moment, ce nouveau héros se contente de survivre à ses premiers jours dans la cité et il le fait avec un certain panache, aidé par Hercules et Pythagoras, ses sidekicks.

En fait, même si quelques passages sont écrits avec un manque d’imagination irritant, ce premier épisode parvient à se montrer bien plus engageant et prometteur qu’on aurait pu l’espérer après avoir été confronté au matériel promotionnel proposé par la BBC. Il est évident qu’Atlantis n’a pas le potentiel pour réellement gagner en profondeur afin d’explorer des thématiques complexes ou sensibles, mais le but n’est clairement pas de le faire de toute façon et Howard Overman n’essaie visiblement pas de prétendre le contraire.

Au final, si on ne peut pas spécialement attendre beaucoup d’Atlantis par la suite, si la série suit la direction posée dans son pilote, elle pourrait rapidement devenir une aventure plaisante et divertissante à suivre. En tant que remplaçante de Merlin, elle devrait faire l’affaire sans souci.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link