By Any Means - Saison 1, Episode 1 (1.01) - Critictoo Séries TV

By Any Means – Saison 1, Episode 1 (1.01)

By any Means - Saison 1, episode 1

Lorsque Nicholas Mason, un homme d’affaires malhonnête, échappe de nouveau à la justice, Helen Barlow fait appel à Jack Quinn et son équipe, une unité secrète, qui se charge de faire justice par tous les moyens possibles.

Quand une équipe de « justiciers » en charge de mettre en prison des criminels qui ont échappé à la justice disparait du petit écran, une autre fait son apparition. Peut-être qu’il y a quelque chose de réconfortant à se dire que dans cette « zone de gris », entre le bien et le mal, il existe quelqu’un décidé à punir les coupables ; en tout cas, suffisamment pour que le sujet trouve toujours sa place à la télévision.

Tony Jordan aime sans aucun doute la thématique, car après plusieurs saisons de Hustle, le voilà à remettre le couvert avec By Any Means, si ce n’est que les arnaqueurs laissent la place à une sorte d’unité de police secrète qui agit dans l’ombre.

Jack Quinn, incarné par un Warren Brown fort souriant (Luther), est donc à la tête de cette équipe clandestine qui se voit assigner des missions par Helen Barlow (Gina McKee) quand le système judiciaire n’a pas réussi à mettre le responsable derrière les barreaux. Jack travaille avec Jessica (Shelley Conn) et TomTom (Andrew Lee-Potts), le hacker quasi obligatoire dans ce genre de shows.

La première cible est un gangster qui se dissimule derrière le costume de l’homme d’affaires – joué par un Keith Allen qui parvient, malgré un scénario des plus grossiers, à ne pas tomber dans les excès. Les méthodes de Jack n’ont rien de très originales, mais Tony Jordan mise sur un rythme soutenu, que ce soit dans le déroulement de leur travail ou dans la réalisation de Charles Palmer, pour maintenir un brin l’attention.

Pour tout dire, c’est plus ou moins entièrement là-dessus, et la sympathie que le casting suscite, que tout repose. Les acteurs font plus ou moins le minimum syndical avec ce qu’on leur fournit, ce qui n’est de toute façon pas grand-chose. Il n’y a pas vraiment la volonté de laisser entrevoir à un moment ou un autre plus d’une facette d’un personnage, chacun remplissant le rôle qu’on lui demande pour que l’opération puisse tourner.

Le scénario n’est pas des plus captivants et les rouages scénaristiques sont trop classiques pour réussir à surprendre ne serait-ce qu’une minute. Pire que tout est sans conteste le fait que l’épisode suit vraiment trop les codes du genre, jusqu’au final avec les flashbacks explicatifs qui se retrouvent à alourdir le récit plus qu’à l’étoffer. Ce n’est pas comme si l’histoire était suffisamment bien agencée pour mériter d’exploiter un tel procédé à l’arrivée.

Ce premier épisode de By Any Means n’est donc pas franchement enthousiasmant, bourré de dialogues assez mauvais et souffrant d’une orchestration qui ne possède aucune finesse.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link