Carla Cametti P.D. – To Have And To Hold (1.01)

Carla Cametti P.D. – To Have And To Hold (1.01)

En recherchant une personne pour le compte d’une de ses clientes, Carla Cametti va se retrouver coincée entre une enquête criminelle et une affaire de famille un peu trouble.

Carla Cametti P.D. est un nouveau drama australien de la chaine aux six milliards d’histoires, SBS. Comme le titre l’indique, ça parle d’une détective privée italo-australienne du nom de Carla Cametti. Elle n’est pas une super star dans le métier, non, c’est plutôt une petite joueuse, mais ça ne l’empêchera pas de se retrouver accidentellement dans une affaire qui la dépasse, même si elle l’ignore.

Pour le casting, la chaine a mis le paquet. On retrouve des têtes d’affiche bien connues : Diana Glenn, Vince Colosimo, Nicole DaSilva, et Robert Mammone.

Diana Glenn devient donc italienne, pour l’occasion. Et détective aussi. Deux critères dont les scénaristes vont abuser dans ce premier épisode, pour nous définir leur personnage. Il y a une surutilisation de stéréotypes qui devient par moment gênante. Carla a donc une profession qui fait qu’elle est fauchée et qu’elle doit trainer dans les bars la nuit pour retrouver des personnes disparues. Heureusement, pour éviter de tomber dans le cliché absolu, on nous installe une famille super « italienne » qui désapprouve le choix de carrière de la fille de la famille. Bouffe italienne, expressions italiennes, … la totale.

Mais Carla n’est pas seule, elle a sa meilleure amie qui prend plaisir à l’accompagner dans les clubs privés. Le tout est plutôt détendu.

Mais bon, un cadavre, un oncle fortuné au comportement fortement suspicieux, et un flic italien viennent compléter le tableau et compliquer un peu l’histoire.

Ce premier épisode ne va pas forcément là où on pouvait s’y attendre, dans le sens où l’intrigue débute comme si elle allait se résoudre dans l’heure, alors que, une fois arrivés à la fin de l’épisode, on a bien compris que les 6 épisodes qui composent cette première saison seront utilisés pour nous raconter toute l’histoire.

Le principal problème de ce pilote, en plus d’une construction un peu étrange – on commence par un enterrement, on revient en arrière et on re-dépasse l’enterrement sans que cela soit clairement signalé – l’histoire a dû mal à s’affirmer à cause des excès faits sur le côté « italien ». Sans parler de la perception donnée au travail de Carla.

Bref, Il y a une histoire qui ne fait que s’amorcer, mais ça manque un peu d’originalité et c’est principalement la sympathie que j’ai pour le casting qui m’a permis d’accrocher rapidement. Sans ça, le début est un peu trop confus pour que l’on puisse vraiment entrer dans l’histoire aisément, sans parler des clichés qui sont un peu rebutants.

Ce n’est donc pas la production australienne la plus subtile et attrayante de la saison, mais si on se prend au jeu, l’histoire pourrait se révéler divertissante.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link