Cranford – Part 1 : June 1842

Cranford est une petite ville rurale de Cheshire, dominée par les femmes, et qui applique des règles de vies traditionnelles. Mais des gens s’installent, le train approche, et de nouvelles perspectives et mode de vies viennent bousculer l’existence des habitants, à commencer par l’arrivée d’un nouveau médecin.

Cranford s’inspire de trois livres d’une dame de littérature anglaise fort connue, Elizabeth Gaskell : c’est donc Cranford, My Lady Ludlow et Mr Harrison’s Confessions, ainsi que l’article The Last Generation in England qui servent de matériels de base à la construction de la série.

Au cours de cette première heure, nous allons découvrir les habitants du village, et leur mode de vie. Si certains sont bien plus présents comme Frank Harrison, Miss Matty Jenkyns et Miss Deborah, beaucoup d’autres sont développés, tandis que quelques-uns ne font qu’une scène ou deux. C’est la vie de la petite ville qui nous est exposée, on peut donc s’imaginer qu’une part des protagonistes prendra de l’ascendance par la suite, et que cela dépendra de ce qui nous sera raconté. Le tout est servi par un casting cinq étoiles.

L’épisode souffre légèrement de sa durée. Non pas que cela se révèle long, mais il y a quelques lenteurs. Dans l’ensemble, le tout est extrêmement agréable à regarder, et comme on s’en doutait, avec des pointes d’humour parsemées un peu partout, une vision intéressante de la vie de l’époque, entre les vieilles valeurs et l’intrusion de modernité, ainsi que des personnages attachants.

L’aspect visuel est assez irréprochable, on se croirait réellement en 1842. La photographie a été travaillée en conséquence, et les costumes ne laissent aucunement douter du bond temporel que l’on vit. Le point fort ici c’est que l’on n’en fait pas trop, cela n’est pas exacerbé. Si on a forcément conscience des moyens financiers de la production, le côté technique est suffisamment sobre pour coller à l’époque, plonger le spectateur dans l’ambiance, sans que cela en devienne obsédant. Pour compléter le tableau, nous avons forcément droit à une composition de musique classique, fort agréable, il faut le dire. Elle sert les scènes comme il se doit, et n’est pas du tout envahissante.

La première partie de Cranford possède donc beaucoup de qualités et peu de faiblesses, qui ne peut alors que donner envie de découvrir un peu plus les habitants.

Tags : Séries Anglaises Cranford moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link