Eternal Law – Episode One (1.01)

Zak Gist, un ange expérimenté, accueille Tom Greening, un ange débutant, à York où ils doivent exercer ensemble le métier d’avocat pour aider des humains dans le besoin. Leur premier client est un père de famille accusé d’avoir ouvert le feu sur les invités d’un mariage.

Ashley Pharoah et Matthew Graham, les créateurs de Life on Mars, refont équipe pour créer Eternal Law pour ITV, un procedural drama judiciaire avec un gros twist, étant donné que les héros sont des anges qui sont également des avocats.

Tout débute avec l’arrivée de l’ange Tom Greening sur Terre pour sa première mission aux côtés de Zak Gist qui vient de changer de peau et dont l’expérience passée est marquée par un échec, puisqu’il n’a pas pu respecter les règles, il est tombé amoureux.

Les anges ont leur code de conduite, forcément, mais ceux qui sont déchus n’ont pas trop à se soucier de ça. Puisque l’on a les uns, on a également les autres, le côté sombre de la force étant représenté ici par Richard Pembroke, l’avocat de la partie civile.

Le concept est donc que les anges défendent ceux qui en ont besoin et ils se doivent de gagner. Leur terrain de bataille est la cour de justice britannique, mais comme ce premier épisode semble vouloir définitivement le montrer, ici, la vérité est ce qui prime pour sauver les innocents. C’est poussif, mais avec un pitch de base pareil, on ne peut pas vraiment s’attendre à ce que ce soit autre chose. De plus, à part nous rappeler les règles que doivent suivre les anges, peu dans cet épisode est fait pour crédibiliser quoi que ce soit. À la place, les gros trous scénaristiques sont esquivés avec une diversion récurrente qui se trouve être Hannah, la femme que Zak aime et qui se retrouve mise sur son chemin, bien qu’il fasse tout pour l’éviter – la revoir n’étant pas vraiment autorisé par les hautes instances.

Donc, rien ne tient vraiment la route, c’est même relativement stupide par moment. Cela dit, il faut reconnaitre que c’est léger et que ça ne se prend pas trop au sérieux, ce qui permet de faire passer la pilule sans difficulté. Les prétentions des scénaristes apparaissent dès lors peu élevées, ce qui évite à l’ensemble de devenir pénible.

Au final, Eternal Law est un divertissement plus ou moins inoffensif qui ne risque pas d’être autre chose qu’anecdotique, mais qui devrait pouvoir se laisser suivre facilement à partir du moment où l’on a un peu de temps à tuer. En attendre plus ne serait pas véritablement raisonnable.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link