Alex, espionne pour le gouvernement, se fait capturer alors qu’elle vient de tomber sur des preuves menant à un transport illégal d’uranium. Le lendemain, les membres de son équipe partent à sa recherche alors qu’elle s’apprête à faire face à son tortionnaire, le Docteur.

InSecurity est une comédie d’action canadienne de la chaine CBC qui se propose de parodier l’univers de l’espionnage. Enfin, c’est ce qu’on pourrait croire, même si ce premier épisode semble difficilement définir où s’arrête la comédie de bureau et où commence la parodie de 24.

Quoi qu’il en soit, nous allons rencontrer Alex qui dirige une équipe à la National Intelligence and Security Agency (NISA), agence d’espionnage canadienne fictive. Dès le départ, on nous fait savoir qu’ils sont tous plus ou moins incapables de faire correctement leur travail, et c’est cela qui va faire qu’Alex se fait capturer.

Attention, il ne faut pas croire que l’on va tomber dans une comédie plutôt sombre, puisque nous avons une bande de méchants terroristes aussi crétins que leurs ennemis. Tout le monde est relativement incompétent, de toute façon.

À côté de ça, nous avons donc la comédie de bureau, les membres de l’équipe tentant de cacher que leur supérieure n’est pas là. C’est absurde, notons-le, surtout qu’ils supposent que sa vie est en danger.

Mais peu importe, car ce n’est pas comme si quelque chose dans cet épisode fonctionnait. On n’a même pas la place pour débattre au sujet de ce qui est réussi et de ce qui ne l’est pas. En l’occurrence, l’histoire a beau être d’une simplicité déconcertante, elle n’arrive pas vraiment à garder une logique. Si on pouvait en tirer du comique de situation, ça compenserait, mais là encore, c’est non.

Le pire n’est pas encore là, car si rien ne marche vraiment, le jeu des acteurs est juste en dessous de tout. La majorité en fond simplement des tonnes pour nous faire croire que ça doit être marrant, et ceux qui parviennent à se contenir sont coincés avec des dialogues immondes.

Donc, pas la peine de chercher, CBC nous a déjà donné des comédies de bien maigre qualité, mais InSecurity n’est pas loin de prendre la tête des ratages. C’est juste absolument mauvais.