Material Girl – Series 1, Episode 1

Material Girl – Series 1, Episode 1

Après avoir vu passer sous son nez une promotion, Ali quitte sa patronne Davine au cours d’un défilé à Paris. Mitchell, homme puissant dans l’industrie, est prêt à l’aider à la condition qu’elle couche avec lui. Ali refuse, et se voit alors presque blacklisté dans le métier à cause de ses deux dernières décisions. C’est là que Marco lui fait la proposition de l’aider à lancer son propre label. Seulement, il se trouve qu’il a une réputation douteuse et ses amis pensent que c’est une mauvaise idée…

Pour tout vous dire, Material Girl a mis tellement de temps à arriver qu’ici, on avait fini par croire qu’elle avait été diffusée sans que l’on ne s’en rende compte ! Que Nenni ! BBC la sort ainsi de son carton, avec quasiment pas de publicité.

Les premières images de Material Girl laissaient plus que supposer que nous tenions là une sorte d’Hotel Babylon, situé dans le monde de la mode. Le fait qu’il s’agisse de l’adaptation de Fashion Babylon, écrit par Imogen Edwards-Jones (et un anonyme) n’y était pas pour rien.

Entre nous, démarrer ainsi n’est pas forcément bon signe, Hotel Babylon est peut-être un hôtel 5 étoiles, mais n’est clairement pas le haut du panier de la production de la Beeb. Loin de là. Mais, si ces dernières années se sont révélées plus pénibles que plaisantes, Material Girl nous ramène plus au début de la série, avec un peu de fraicheur et de mystère, dans un univers véritablement superficiel.

Enfin, le parallèle entre les deux séries a donc toutes ses raisons d’exister : musique, mise en scène, visuel et dynamique sont similaire. Autant dire que si vous n’aimez pas Hotel Babylon, vous n’avez aucune raison de vous attarder sur Material Girl.

Quoi qu’il en soit, il est évident qu’on ne tient pas du tout là une grande série en devenir ! Le premier quart d’heure est même assez pénible, avec de mauvais dialogues, et une mise en scène tape-à-l’œil gratuite. Mais, le charme d’Ali – ou celui de Lenora Crichlow – va faire son effet dans ce monde un peu trop bourré de caricatures. Il ne faut ainsi surtout pas espérer une représentation réaliste de l’envers du décor du monde de la mode, ce n’est clairement pas le but de toute façon. Entre la vilaine designer Davina Bailey (Dervla Kirwan), le manipulateur et mystérieux Marco (Michael Landes), l’assistant gai et ami Alex (Nick Blood), la bonne copine Mimi (Ingrid Oliver), le beau prétendant sans personnalité Chris (O-T Fagbenle), les protagonistes mis en place rentrent un peu trop dans une case et montre déjà à leur façon les limites de la série. Car, il faut bien le dire, il est difficile de voir tout ceci tenir convenablement sur la durée.

En attendant, ce premier épisode réussit à fournir un divertissement décent. C’est plus que ce que j’en espérais.

Le générique

Get the Flash Player to see this content.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link