Sirens – Up, Horny, Down (1.01)

28 Juin 2011 à 11:59

Stuart, Ashley et Rachid forment une équipe d’ambulanciers. Suite à une collision, Stuart décide d’intervenir pour tenter de sauver une femme en lui faisant un massage cardiaque. À l’hôpital, leur supérieure les force à voir un conseiller pour gérer cet évènement. Le trio va devoir affronter les réactions biologiques suite à la montée d’adrénaline.

Nouvelle série Channel 4, Sirens se base sur le livre Blood, Sweat and Tea, lui-même basé sur le blog Random Acts of Reality, écrit par Tom Reynolds (qui est un pseudonyme. L’histoire suit donc Stuart, Ashley et Rachid, trois ambulanciers dans leurs vies de tous les jours, au travail et en dehors.

Le premier épisode mise donc sur un humour plutôt physique, avec des blagues et situations pas mal orientées sur le sexe, en se basant sur un principe biologique. Suite à une expérience qui a provoqué une montée d’adrénaline – dans le cas présent, Stuart qui intervient sur une scène et pratique un massage en prenant un cœur dans les mains -, les trois ambulanciers doivent faire face au retour biologique : de l’énergie à revendre, l’envie de sexe, et la dépression (Up, Horny, Down donc). La dernière étape reste celle qui fonctionne le mieux, surtout que Stuart est décidé à prouver qu’il est psychologiquement plus fort que son corps.

Sirens se présente donc comme une dramédie. La série joue avec le quotidien des trois hommes qui sont habitués à faire face à ses situations et qui peuvent alors dire les pires banalités ou atrocités. Le but est bien entendu de faire rire à travers un décalage inévitable tout en restant quand même ancré dans la réalité. L’épisode ne cherche en tout cas pas à être drôle d’un bout à l’autre, au contraire, vu que les scènes qui se veulent plus sérieuses se font aisément ressentir. Il y a clairement des réglages à faire pour trouver le bon équilibre entre humour et drame.

Si la série repose sur son trio d’acteurs principaux – Rhys Thomas, Richard Madden et Kayvan Novak -, cet épisode installe aussi des personnages féminins qui ne déméritent pas. Amy Beth Hayes dans la peau de la policière Maxine Fox possède une vulnérabilité et une douceur qui trouve facilement sa place et aide à rendre Stuart plus attachant – tout en sachant aussi être source d’humour.

Avec son premier épisode (sur 6), Sirens possède une humanité qui la rend accrocheuse. Si l’histoire qui est utilisée pour nous plonger dans leur univers semble avant tout se reposer sur des principes de bases et opter pour la facilité, la série réussit à créer une connexion avec ses personnages qui donnent envie de s’investir.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link